23 juin 2021

Covid-19 et commerce en zone UEMOA : De grosses pertes enregistrées

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Dans la zone de l’union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA), le secteur du commerce subit de plein fouet les effets pervers du covid-19. Le secteur informel apparaît le plus affecté avec des pertes de 25 à 50 % de chiffre d’affaires.

Dans un rapport intitulé « impact de la pandémie du covid-19 sur le secteur privé de l’UEMOA », l’instance sous régionale a livré les résultats de son étude sur l’impact du covid-19 sur le secteur privé dans la zone de l’union économique et monétaire ouste-africaine.

Selon le rapport, dans le Commerce, les maillons les plus touchés par la pandémie du COVID-19 dans la zone UEMOA concernent le secteur informel notamment celui de la vente des produits frais, le commerce de détail, le commerce de demi-gros, les exportations et les importations dans les proportions respectives de 96%, 84%, 77%, 43% et 40%.

Le secteur informel, le plus touché par la crise sanitaire ©DR

Selon les experts, « les maillons subissent les effets d’une baisse de l’offre et de la demande du fait de l’arrêt ou du ralentissement des activités en raison de l’observation des mesures barrières et de distanciation sociale, des mesures de confinement, des restrictions de mouvements de personnes et de biens qui, dans l’ensemble participeraient à une perturbation du commerce, à la baisse des revenus et du pouvoir d’achat des ménages. »

75% d’acteurs du secteur informel estiment « avoir perdu entre 25% à 50% de leurs chiffres d’affaires

Rapport final étude impact covid-19 UEMOA

Selon les résultats de l’étude, les acteurs du secteur du commerce constitué à 75% d’acteurs du secteur informel estiment « avoir perdu entre 25% à 50% de leurs chiffres d’affaires en raison soit, des arrêts de leurs activités, c’est-à-dire des fermetures des marchés, des débits de boissons et restaurants, soit, des couvre-feux instaurés.

Pour 80% des acteurs exportateurs de ce secteur, le rapport souligne que « les principales raisons sont liées entre autres, à la récession économique dans les pays destinataires, aux mesures de confinement des populations dans ces pays et aux difficultés de la disponibilité de la logistique d’acheminement. »

Les importateurs connaissent également une réduction de leurs chiffres d’affaires par le fait de la baisse de la consommation des ménages, de la demande des produits et des difficultés d’approvisionnement

Malgré le covid-19, l’emploi dans le commerce est resté stable

Le rapport souligne que l’emploi dans le secteur du Commerce est resté quasi-stable. Les entreprises n’ont pas eu recours à des suppressions d’emplois dans la majorité même si elles ont souffert des mesures de fermetures des marchés.

Pour ce qui concerne les investissements dans le secteur, les experts de l’union économique monétaire ouest-africaine ont conclu que « la conjoncture économique difficile ne permet pas d’envisager le maintien des investissements prévus par les entreprises de commerce en 2020. ». Le rapport souligne que toutefois 40% des importateurs et 39% des exportateurs envisagent maintenir leur niveau d’investissement de 2020 en raison des engagements financiers en cours.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!