20 avril 2024
spot_img

Burkina Faso : La CEDEAO rappelle son attachement au chronogramme de la transition

Après son communiqué qui condamne la prise du pouvoir par la force le 30 septembre 2022, la CEDEAO a à nouveau rendu public un second communiqué dans lequel elle reste préoccupée par la situation et rappelle son attachement au chronogramme de la transition adopté le 3 juillet 2022.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) suit avec une grande préoccupation l’évolution de la situation au Burkina Faso.

Elle réitère les termes de son communiqué du 30 septembre 2022 : ferme condamnation de la prise du pouvoir par la force.

Elle demande aux forces de défense et de sécurité d’éviter l’escalade et, en toute circonstances, de protéger les civils.

La CEDEAO demande l’arrêt des violences et des pillages, de tous genres, qui ne peuvent être tolérés.

La CEDEAO soutient le peuple burkinabè dans sa quête de démocratie et, dans ce cadre, réaffirme son attachement au chronogramme adopté par le sommet du 3 juillet 2022 qui prévoit le retour à l’ordre constitutionnel, au plus tard le 1 er juillet 2024.

La Commission de la CEDEAO reste saisie de l’évolution de la situation au Burkina Faso.

J.B. ZONGO

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER