25 juillet 2021
spot_img

Burkina Faso : L’argent a eu un poids sur les résultats des élections

Articles Connexes

L’alliance pour refonder la démocratie en Afrique/Burkina Faso (ARGA/Burkina) a observé la campagne électorale des législatives et de la présidentielle 2020, notamment le volet financement. ARGA/Burkina a présenté ses résultats aux hommes de médias au cours d’un déjeuner ce 19 décembre 2020.

Au lendemain de la proclamation des résultats de la présidentielle 2020 au Burkina Faso, l’Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique/Burkina Faso(ARGA/Burkina) a procédé à la « présentation des résultats de l’observation du financement de la campagne électorale des législatives de la présidentielle 2020 ». Les conclusions sont sans appel : « l’argent a un poids réel sur les résultats des élections au Burkina Faso », a souligné le médiateur de ARGA/Burkina, Boureima Ouédraogo. Les résultats électoraux sont proportionnels à la capacité de mobilisation des ressources financières fait-il, remarquer.

Les périodes électorales constituent des moments propices pour les partis politiques et leurs leaders pour déployer d’importants moyens financiers pour conquérir l’électorat. C’est également un moment d’achat des consciences en vue des élections. Ces distributions d’argent et de présents touchent essentiellement les chefs coutumiers, les femmes et les jeunes. A cette distribution massive de l’argent, il faut ajouter la distribution de biens divers (tee-shirt, de vivres etc.) qui a été observée pendant cette campagne électorale 2020.  

Boureima Ouédraogo médiateur national ARGA/BF

De façon générale, les grands partis investissent le terrain au point où on assiste à « un scrutin censitaire de fait ». Toute chose qui dessert les offres politiques au profit des plus fortunés a précisé le médiateur. L’argent dans le processus démocratique remet en cause la sincérité même du scrutin, car ce ne sont pas les projets politiques qui mobilisent mais plutôt la capacité à délier le cordon de la bourse, a ajouté Boureima Ouédraogo. Ces pratiques électoralistes posent un problème de respect de la constitution du Burkina Faso qui garantit l’égalité des chances à tous les candidats aux postes électifs.

Selon la constitution, tous les citoyens ont le droit d’être candidats aux postes électifs. Mais dans la pratique, la prégnance de l’argent influence autant le choix des candidats que les résultats de l’élection.

Quelques journalistes participants au déjeuner de presse

Cette étude a été menée par ARGA/Burkina avec l’appui financier de son partenaire l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD). L’objectif est de poser le débat sur le financement des campagnes électorales en vue de contribuer à moraliser un tant soit peu la vie politique et surtout amener les citoyens à comprendre que leurs voix ne sont pas à marchander.   

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
spot_img

A la Une

Université Thomas Sankara : Une nouvelle promotion de gestionnaire à la quête de l’emploi

La joie était vibrante à l'université Thomas Sankara, ce vendredi 23 juillet 2021. Des jeunes filles et garçons, de bleu vêtu, ont marqué leur passage. En effet, plusieurs dizaines d'étudiants en formation en sciences économiques et de gestion, ont marqué une autre étape dans leur cursus scolaire avec la fin de leur formation académique.

50ème promotion de l’École nationale de police : 639 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

Placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo Clément...

Incendie au cabinet Farama et Associés : La Coalition Syndicale exprime sa solidarité

Suite à l’incendie qui s’est déclaré au Cabinet de Maître FARAMA et associés, le samedi 17 juillet 2021, la coalition syndicale à travers cette déclaration exprime sa solidarité

Burkina Faso: La BRAKINA offre 10 métiers à tisser larges bandes aux associations de tisseuses

La société BRAKINA SA a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 à une remise de don au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Ce don est composé de 10 métiers à tisser larges bandes sous forme de subvention.
- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img