21 octobre 2021
spot_img

Burkina Faso : Le CFOP porte plainte contre X pour des présomptions de fraudes électorales

Les partis signataires de l’accord politiques en vue de l’élection présidentielle de 2020 au Burkina Faso dénoncent des manœuvres frauduleuses en cours orchestrées par le parti au pouvoir et ses alliés. Le CFOP l’a annoncé ce 21 novembre 2020 au cours d’un point de presse.

« Des manœuvres frauduleuses sont en cours en vue des élections présidentielle et législatives de 22 novembre 2020 pour légitimer un certain coup K.O » a affirmé Zéphirin Diabré, candidat de l’UPC et signataire de l’accord politique. Selon lui, ces manœuvres entre autres consistent à récupérer des cartes d’électeurs auprès de leurs détenteurs légitimes contre des billets de banques.

Mais à quelle fin s’interroge-t-il. Avant d’ajouter qu’une autre technique observée sur le terrain ces dernières heures, consiste à donner des bulletins prévôtés aux femmes des marchés et Yaars contre des billets de banques. Il a également soutenu que « des étudiants ont affirmé avoir déjà voté pour le candidat sortant en l’occurrence le candidat Roch Marc Christian Kaboré ».

« Tous ces éléments de fraudes massives nous ont poussé, nous partis signataires de l’accord politique à déposer une plainte contre X auprès du procureur du Faso afin qu’une enquête soit ouverte et diligentée pour élucider ces manœuvres dolosives à même d’attacher la régularité et la crédibilité du scrutin » a conclu Zéphirin Diabré ».  

 Autant l’opposition est disposée à accepter les résultats des urnes, même en cas de défaite, autant elle n’acceptera jamais des résultats des urnes entachés de fraudes avérées

Eddie Komboïgo

Un point sur lequel les conférenciers ont tablé est la question de la carte électorale. Ils soutiennent que « la carte électorale conçue et qui a fait l’objet de consensus est modifiée de façon intempestive ces dernières heures. Par exemple dans la province de l’Oudalan des villages sont ajoutés et d’autres retranchés de sorte à minorer en terme d’électorat les zones favorables à l’opposition. Pour les rajouts, il s’agit des villages de Korézela, Douamam et Saouda dans la commune de la commune de Gorom Gorom ».

Les partis signataires de l’accord politique invitent la Commission électorale nationale indépendante à prendre toutes les dispositions afin d’endiguer les manœuvres en cours a poursuivi Eddie Komboïgo un autre candidat à cette élection. « Autant l’opposition est disposée à accepter les résultats des urnes, même en cas de défaite, autant elle n’acceptera jamais des résultats des urnes entachées de fraudes avérées » a ajouté Eddie Komboïgo.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires