25 février 2021

Burkina Faso : Un paysage médiatique acceptable selon Baromètre des médias africains

Articles Connexes

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement après sa démission de la fonction publique

Mali : Le procès du général Sanogo reprend ce jeudi 25 février 2021

Mali : Le procès du général Sanogo reprend jeudi 25 février 2021. Il comparait en appel en compagnie d''autres militaires

Burkina Faso : Découverte de charbon bactérien

Burkina Faso : Des hommes contaminés par du charbon bactéridien à Dano dans le Ioba selon le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Présidentielle au Niger : L’opposition conteste sa défaite

Présidentielle au Niger : l'opposition conteste sa défaite à travers un déclaration faite par le candidat arrivé deuxième selon la CENI

Le paysage médiatique du Burkina Faso a été évalué en 2019 par baromètre des Médias africains. Le rapport a été lancé ce 19 novembre 2020 à Ouagadougou.

Le rapport du panel de baromètre des médias africains a présenté un paysage médiatique burkinabè en 2019 acceptable dans son ensemble. Selon Dr Cyriaque Paré membre du groupe d’experts et présentateur du rapport au nom de ses paires, « une note de 2,5 à 3 sur 5 peut être attribuée au paysage médiatique du Burkina Faso ».

Cette analyse a concerné plusieurs secteurs du paysage médiatique du Burkina Faso. Il s’agit notamment la liberté d’expression et de presse, le paysage médiatique (nouveaux médias caractérisés par la diversité, l’indépendance et la durabilité), la régulation de la communication, l’application de la déontologie dans les médias. Les experts ont enfin recommandé une voie à suivre pour un environnement médiatique plus professionnel.

La pratique journalistique au Burkina Faso a engrangé des acquis mais comporte aussi des écueils

Béatrice Damiba, ancienne présidente du CSC

Selon le rapport des experts le paysage médiatique du Burkina Faso en 2019, présentait une mine satisfaisante dans son ensemble. La moyenne générale par secteur est supérieure à la moyenne. C’est une photographie du chemin parcouru par les médias burkinabè a souligné Beatrice Damiba membre du groupe d’experts. Elle a par ailleurs, ajouté que « la pratique journalistique au Burkina Faso a engrangé des acquis mais comportent aussi des écueils ».

Enfin, selon Dr Hans Joachim Preuss représentant résident de l’ONG Friedrich Ebert Stiftung, commanditaire de cette étude, le Burkina Faso vient d’amorcer un processus en cours dans 32 pays en Afrique. Cette analyse qui a lieu tous les 3 ans vise à permettre aux acteurs des médias d’évaluer leur environnement de travail. Les conclusions des travaux doivent servir de base pour le lobbying. Ainsi, le rendez-vous est pris pour le prochain rapport en 2022.   

Le présidium de lancement du rapport
- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement après sa démission de la fonction publique

Mali : Le procès du général Sanogo reprend ce jeudi 25 février 2021

Mali : Le procès du général Sanogo reprend jeudi 25 février 2021. Il comparait en appel en compagnie d''autres militaires

Burkina Faso : Découverte de charbon bactérien

Burkina Faso : Des hommes contaminés par du charbon bactéridien à Dano dans le Ioba selon le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!