21 juin 2024
spot_img

Burkina : Le CISAG donne le ton du soutien à la relance économique

Le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (CISAG), au cours d’une conférence de presse , ce lundi 12 avril 2021, a donné sa lecture de la situation nationale. Une lecture inscrite dans les méandres de la réconciliation nationale, la situation économique, sécuritaire et le Coronavirus.

Le CISAG, connu comme une organisation de la société civile burkinabè, donne souvent sa lecture de l’actualité nationale, c’est ainsi qu’il s’est prononcé sur divers sujets, notamment la situation sécuritaire, économique et politique du Burkina au cours de ces derniers mois.

Face aux méfaits du covid-19 sur le plan économique, le CISAG porte à la connaissance de l’opinion publique, qu’en collaboration avec d’autres organisations de la société civile, qu’il veut organiser une grande marche de soutien à la relance économique et d’encouragement de tous les acteurs économiques, notamment les entrepreneurs burkinabè, qui ont fait face aux difficultés économiques, du fait de la pandémie.

Les journalistes présents à la conférence

Entre autre, le CISAG a commenté les diverses questions liées à reconfiguration de l’espace « partisan » post élection , la situation sécuritaire dans la région de l’Est , du Sahel et les autres contrées touchées par la nébuleuse. Concernant la situation sécuritaire, Issaka Ouédraogo, président du CISAG a expliqué que « les statistiques de 2018, 2019 et 2020 ont montré que les attaques terroristes ont baissé, ce qui a permis de faire des élections de 2020». Cependant, il a regretté que depuis 4 à 5 mois , il y a une forme de recrudescence d’attaques terroristes de plus en inquiétante qui touche les militaires, les volontaires et les populations civiles»

Le CISAG s’est prononcé également sur la crise dans le secteur des transports, l’opposition politique et les soubresauts nés dans le secteur de l’éducation nationale.

Le présidium durant la conférence de presse

Sur les sujets commentés par le CISAG, figure le dossier d’un consortium de journalistes d’investigation sur Apollinaire Compaoré, dont il a été fait mention sur ses activités de vente de cigarettes contribueraient à alimenter le trafic dans le Sahel.

Pour le CISAG , il y a des conflits qu’il faille interpréter avec de fines analyses, dans la mesure où, des enjeux économiques divers sont entremêlés. Cependant, le CISAG a invité les burkinabè a protégé leurs entrepreneurs, tels que « Apollinaire Compaoré et El hadj Oumarou Kanazoé, qui sont partis de rien pour se construire des empires».

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER