21 octobre 2021
spot_img

Campagne électorale au Burkina: Le CSC révèle des manquements

Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a présenté ce jeudi 12 novembre 2020, le bilan à mi-parcours de sa régulation des dix premiers jours de la campagne électorale. Le CSC note une satisfaction globale au niveau du respect des textes par les médias, les candidats et formations politiques. Néanmoins, certains manquements ont été relevés.

Le conseil Supérieur de la Communication a présenté aux hommes de médias le bilan à mi-parcours de sa régulation de la période de campagne électorale. Il s’est agi pour le CSC de donner son appréciation au niveau du respect des textes par les médias, les candidats et partis politiques.

Au niveau du respect du principe de l’égal accès des partis politiques et candidats aux médias publics pour cette première phase de la campagne, le CSC note de façon globale une exploitation à 100% des différents espaces par les candidats à la présidentielle. Par contre, il a relevé une faible exploitation des médias publics par les candidats aux élections législatives. Les médias concernés sont la RTB/télévision, la RTB/radio et le quotidien Sidwaya.

Pour ce qui est du niveau du respect des principes de pluralisme et d’équilibre des médias publics, la tendance globale est plutôt mitigée. En effet, les partis et formations politiques ont enregistré des temps d’antenne plus ou moins disparates dans les médias publics tels que la RTB/télé, la RTB/radio et le quotidien Sidwaya.

Lire aussi : Campagne électorale : “Les pratiques de corruption et la violence sous toutes ses formes sont à bannir” CODEL

Par exemple, au niveau de la RTB/télé, la candidat Roch Marc Christian Kaboré a obtenu 4 heures 23 minutes 34 secondes, soit 28,13% du temps d’antenne global. La plupart des autres candidats sont à moins de 1 heure 30 minutes de temps d’antenne.

Le même constat se dégage au niveau des médias privés. En effet, les médias tels que 3TV, BF1, Burkina Info et Canal 3 ont accordé un temps d’antenne global de 33 heures 34 minutes 56 secondes aux activités de campagne de 29 acteurs politiques.

Huit médias ont commis 9 cas de violation de la réglementation, de l’éthique et de la déontologie.

Conseil Supérieur de la communication (CSC)

Il ressort que le Mouvement du Peuple pour le Progrès y a obtenu 8 heures 34 minutes 56 secondes. L’Union pour le Progrès et le changement (UPC) et le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) quant à eux ont totalisé respectivement 5 heures 01 minute et 3 heures 47 secondes.

L’observation à mi-parcours de la couverture médiatique de la campagne, selon le CSC fait ressortir que huit médias ont commis 9 cas de violation de la règlementation, de l’éthique et de la déontologie. Il s’agit des 4 médias audiovisuels qui ont relayé des propos liés à la question sécuritaire, des propos tenus par un candidat pendant des meetings à Fada et à Dori.

Le conseil Supérieur de la communication a salué le professionnalisme des medias et les appelés à redoubler de vigilance

Deux autres organes de presse en ligne ont aussi publié des propos d’internautes jugés diffamatoires, d’incitation à la violence et à la haine suite à la publication d’articles relatifs à la campagne électorale.

Le Conseil Supérieur de la Communication a également constaté des manquements de certains partis politiques qui apposent leurs affichettes sur les affiches des candidats d’autres partis politiques.

 Le CSC a fait des recommandations aux acteurs politiques pour un meilleur respect des textes pour la tenue d’élections apaisées. Il les a invité à sensibiliser leurs militants relativement aux affichages anarchiques et au respect des affiches des adversaires.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires