27 février 2021

Covid-19 au Burkina Faso : La maladie en progression avec plus des cas sévères

Articles Connexes

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

Demande d’arrêt de son mandatement : Bassolma Bazié réagit à la réponse de l’ASCE-LC

Demande d'arrêt de son mandatement : Bassolma Bazié réagit à la réponse de l'ASCE-LC qui le félicite pour son intégrité

Le point mensuel de la maladie à coronavirus a été fait ce 29 janvier 2021 à Ouagadougou. A en croire le coordonnateur du centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires, le Burkina Faso a connu une seconde vague de la maladie et on a constaté une augmentation des cas sévères.

Le point mensuel présenté par le coordonnateur du centre des opérations de réponse aux urgences sanitaire, à la date du 28 janvier 2021, fait ressortir 748 échantillons analysés avec 46 nouveaux cas confirmés, 42 guérissons et 00 décès. Le nombre cas actifs est de 1436. « Depuis le 09 mars 2020, le pays compte 10 423 cas confirmés » a indiqué le Dr Brice Bicaba, président du centre des opérations de réponse aux urgences sanitaire.

Pour le Dr Bicaba, il y a un risque d’augmentation des cas sévères et les problèmes d’hospitalisation pourraient se poser avec des conséquences importantes telles que l’évolution du taux de létalité. Il a précisé que la demande de tests était très forte et les laboratoires sont sous pression. « Pour pallier cette situation, ils ont opérationnalisé des sites qui fonctionnent 24/24 pour les voyageurs » a-t-il ajouté.

Des journalistes lors du point mensuel de la Covid-19 ©Infoh24

Par exemple au CMA de Pissy, le test se fait 24 sur 24 mais pour les autres sites, le test se fait de 07 heures 30 à 17 heures a expliqué le Dr Brice Bicaba.

La situation épidémiologique du covid19 au Burkina Faso a été marquée par la survenue d’une deuxième vague en cours depuis la fin du mois de novembre 2020 qui est d’une plus grande amplitude avec une prédominance de la transmission communautaire et une extension de la maladie dans plusieurs villes.

Lire aussi : Covid19 : Des productions artistiques pour freiner la propagation du virus au Burkina Faso

Le mois de décembre 2020 aura été le mois qui a enregistré le plus de cas avec 4020 cas positifs. La moyenne de nouveaux cas observés par jour au cours de ce mois est de 130 cas contre une moyenne de 127 cas observés au cours du mois de janvier 2020. Selon le Dr Brice Bicaba, il a été noté une petite diminution et une moyenne de 15 cas par jour au cours de la période de mars à novembre.

Au cours de cette période, selon le Dr Bicaba, ils ont observé une augmentation des patients hospitalisés avec une augmentation donc des cas de décès. Ainsi, depuis le mois de décembre 2020, il a été enregistré 54 décès contre 66 enregistrés durant les 9 mois précédents. Concernant les cas foyers, les régions du Centre et des Hauts-Bassins demeurent les épicentres suivis du Sahel et des Cascades.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!