25 juillet 2021
spot_img

Ecole nationale de police : La 51e promotion valide sa formation militaire

Articles Connexes

L’école nationale de police au cours d’une cérémonie ce mardi 27 avril 2021 à Ouagadougou a présenté le drapeau puis validé le port de passants aux élèves de la 51e promotion. Cette cérémonie marque la fin de la formation militaire de Base (FMB), formation à laquelle est soumise tout élève ou stagiaire admis à l’école. A travers cette cérémonie, les recrues de la 51e promotion  peuvent se présenter avec fierté comme élève de l’école nationale de police.

Désormais, les recrues de la 51e promotion de l’école nationale de police peuvent sans hésiter se présenter, soit élève, sous-officier de police ou élève inspecteur, soit élève contrôleur, soit élève assistant ou encore élève agent de police municipale. Car cette cérémonie de port de passant et de présentation signifie que les recrues de cette 51e promotion ont réussi à une grande étape de leur formation notamment la formation militaire de base (FMB).

Le directeur général de la police nationale, Jean Bosco Kienou après le port de passants à un major de la promotion ©infoh24

Une formation à laquelle est soumise tout élève ou stagiaire admis à l’école nationale de police conformément à sa scolarité. Et mieux aucune dispense n’est autorisée.  Devant le Directeur général de la police nationale et parents, la 51e promotion a été présentée au drapeau puis a porté les passants des élèves au cours d’une cérémonie. Ainsi, les recrues de cette promotion devenue des élèves de l’école nationale de police peuvent prendre part désormais aux prises d’armes en présence du drapeau.  

En effet, cette formation a permis  aux nouvelles recrues d’acquérir les bases de savoir militaires et éléments, les fondamentaux de la vie en caserne. L’enseignement a été agrémenté de marche de 50 ou de 72 kilomètres et de 6 à 8 kilomètres avec des charges lourdes. Pour allier théorie et pratique dans le cadre de cette formation au regard de la nouvelle exigence sur le terrain due à la situation du pays, un bivouac de 96 heures a été organisé au profit des élèves avec pour objectif la vie en campagne et surtout peaufiner d’autres techniques pratiques.

Le directeur de l’école nationale de police, Sié Tiéfi Dabiré ©infoh24

Cette formation militaire de base est le premier module de la scolarité de cette promotion à l’école nationale de police. Idem par fidèle à sa devise « Bien apprendre pour mieux protéger » et dans sa quête permanente de l’excellence, l’établissement a adopté le système modulaire.

Pour cette première étape, l’école nationale de police a enregistré les résultats suivants. Au niveau de la police nationale 700 sous-officiers repartis en 14 sous-sections, les moyennes vont de 7,52 à 17, 93/20. «  Après cette phase initiale de leur formation, il était important de marquer un arrêt pour respecter la tradition. A partir de cette cérémonie, ils pourront être appelés des élèves. Ils ont été présentés au drapeau et la signification des couleurs a été rappelée. A partir de maintenant ils vont retourner dans les salles de classe pour d’autres modules afin de les rendre plus aguerris dans la protection des citoyens » a déclaré le directeur général de la police nationale, Jean Bosco Kienou.

Le directeur général de la police nationale, Jean Bosco Kienou ©infoh24

Au niveau de la police municipale 177 fonctionnaires parmi lesquels, un inspecteur de police municipale a obtenu une moyenne de 17,03/20. 05 contrôleurs de police municipale dont les performances vont de 15,60 à 16, 88 /20, 61 assistants de police municipale au nombre desquels on note 55 issus de concours professionnels et 5 issus de concours direct. Pour la police municipale les performances vont de 13,83 à 17, 25 /20 pour les professionnels et de 13, 98 à 15,58 /20 pour les directs. 166 agents de police municipale des moyennes comprises entre 13,65 et 17,03/20.

Présentation du drapeau à la 51e promotion ©infoh24

Devant les élèves de la 51e promotion, le directeur de l’école nationale de police, Sié Tiéfi Dabiré a rappelé aux élèves que « le drapeau symbolise aussi l’autorité du commandement et ne peut être détenu que par celui investit d’un pouvoir de commandement ». Toujours selon lui, cette cérémonie est un moment important dans la vie du policier en ce sens que « vous vous engagez à servir la nation et à défendre le drapeau en tout temps et en tout lieu, jusqu’au sacrifice suprême.

Une sous-section de la 51e promotion en défilé ©infoh24

La cérémonie a connu son apothéose par un  défilé des élèves de la 51e promotion en compagnie de la fanfare de la police nationale sous le regard du commandement de la police et des parents.  Rendez-vous dans  quelques mois pour la sortie officielle de cette promotion.    

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
spot_img

A la Une

Université Thomas Sankara : Une nouvelle promotion de gestionnaire à la quête de l’emploi

La joie était vibrante à l'université Thomas Sankara, ce vendredi 23 juillet 2021. Des jeunes filles et garçons, de bleu vêtu, ont marqué leur passage. En effet, plusieurs dizaines d'étudiants en formation en sciences économiques et de gestion, ont marqué une autre étape dans leur cursus scolaire avec la fin de leur formation académique.

50ème promotion de l’École nationale de police : 639 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

Placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo Clément...

Incendie au cabinet Farama et Associés : La Coalition Syndicale exprime sa solidarité

Suite à l’incendie qui s’est déclaré au Cabinet de Maître FARAMA et associés, le samedi 17 juillet 2021, la coalition syndicale à travers cette déclaration exprime sa solidarité

Burkina Faso: La BRAKINA offre 10 métiers à tisser larges bandes aux associations de tisseuses

La société BRAKINA SA a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 à une remise de don au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Ce don est composé de 10 métiers à tisser larges bandes sous forme de subvention.
- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img