25 septembre 2021
spot_img

Elimination des Etalons locaux du CHAN 2021 : Le regard croisé du public sportif burkinabè

Après trois matchs soldés par une victoire, un match nul et une défaite, les Etalons locaux quittent le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Cameroun 2021, dès les phases de groupe comme en 2014 et 2018. Que pensent les Ouagalais de cette élimination précoce des Etalons locaux ? Le coach Seydou Zerbo « Krol » pour un mauvais coaching et les attaquants pour leur maladresse devant les buts sont les causes de cet échec selon quelques Burkinabè interrogés dans les rues de Ouagadougou.

Il n’y a pas eu de miracle en 2021 pour les Etalons locaux pour leur troisième participation à une phase finale du Championnat d’Afrique des Nations. Après les trois matchs des phases de groupe, les Etalons locaux sont éliminés au profit du Mali et du Cameroun. Avec un championnat effectif depuis septembre 2020 et 17 journées disputées, cet échec laisse un goût amer pour le public sportif burkinabè.

Pour les personnes interviewées, les véritables raisons de cet échec sont imputables au mauvais coaching de l’entraineur Seydou Zerbo ‘’Krol’’ mais aussi de l’inefficacité des attaquants burkinabè devant les buts. Si certains d’entre ont refusé de s’exprimer par peur du micro de journaliste, d’autres désintéressés n’ont pas suivi les matchs car, disent-ils, ce n’est pas l’équipe nationale A.

Lire aussi : CHAN Cameroun 2021 : Fin de parcours pour les Etalons locaux

Mais les plus aguerris et fans incontournables ont bien accepté répondre à nos questions sur les causes de cette élimination des Etalons locaux et les perspectives à envisager pour les échéances futures.

Jean Kambou est étudiant en communication et journalisme à l’Université Joseph Ki-Zerbo et pour lui, la mauvaise prestation des Etalons locaux lors du premier match est à l’origine de cet échec. Selon ses explications, en s’inclinant 0-1 devant le Mali pour leur première sortie, les joueurs Burkinabè ont réduit leurs chances de qualification alors que l’équipe disposait de ressources pour faire la différence et l’on ne peut que nourrir des regrets. « On ne peut que nourrir des regrets. Le Burkina Faso avait les ressources nécessaires pour aller loin dans cette compétition mais je crois que ces ressources ont été quelque part mal exploitées d’où notre sortie manquée contre le Mali », regrette-t-il, sèchement.

Jean Kambou est étudiant en communication et journalisme à l’Université Joseph Ki-Zerbo ©Infoh24

Pour Issaka Ilboudo, médecin, la maladresse des attaquants devant les buts et les mauvais choix du coach sont les causes de cette énième désillusion des Etalons locaux. « Pour les problèmes qui se sont posés, je pense que c’est un problème de coaching. Le coach n’a pas su mettre les joueurs qu’il faut au moment qu’il faut », se plaint-il d’un air déçu.

Pour les pistes de solution, Issaka Ilboudo encourage les uns et les autres à travailler davantage et à ne surtout perdre de vue cette équipe pour les compétitions futures. Il a toutefois « acquitté » le coach Seydou Zerbo « Krol » en lui accordant une seconde chance pour les défis à venir.

« Le coach n’a pas su mettre les joueurs qu’il faut au moment qu’il faut » selon Issaka Iboudo, Médecin ©Infoh24

Un autre amoureux du ballon rond d’un air triste pointe du doigt le manque de réalisme des attaquants et surtout la première sortie manquée des Etalons locaux face aux Aigles locaux du Mali. Bassalia Ouattara puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un étudiant communication et journaliste à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Régulièrement sur les terrains du Fasofoot (championnat national), pour suivre ces mêmes joueurs, il nous livre son analyse.

« C’est triste de voir les Etalons locaux éliminés dès le premier de tour de ce CHAN 2021. Ils paient les frais d’une mauvaise entame face notamment au Mali sachant que le dernier match, c’est face au pays organisateur. L’idéal était de tout faire pour ne pas rater ses deux premiers matchs », nous confie-t-il avant d’accuser le manque d’efficacité des attaquants Burkinabè devant les buts adverses. « Nous avons eu plusieurs occasions nettes et franches qui auraient permis d’éviter ce scénario. Donc il faut travailler à corriger ce problème de finition dans l’avenir », a-t-il souligné.

Malgré cette élimination, Bassalia Ouattara entrevoit une note positive. « Il ne faut pas tout peindre en noir car les joueurs se sont tout de même bien battus pour les couleurs nationales et l’avenir s’annonce prometteur », a-t-il lancé.

Il faut travailler à corriger ce problème de finition dans l’avenir selon Bassalia Ouattara, Etudiant en Communication et Journalisme ©Infoh24

Maturin Bouda est étudiant en anglais à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Il loue les efforts des joueurs malgré les résultats insuffisants. Pour lui, la principale cause de cet échec est le mauvais choix de l’entraineur Seydou Zerbo « Krol » notamment face à leurs homologues du Mali. Il invite par ailleurs les joueurs à travailler davantage sur leur finition et toujours miser sur les deux premiers matchs des phases de groupe lors des compétitions à venir. « Pour les années à venir, il faut mettre le paquet lors des deux premiers matchs pour s’assurer la qualification et non attendre à chaque fois le dernier match » a-t-il déclaré.

Lire aussi : CAN U-20 Total 2021 : Les Etalons d’Oscar Barro logés dans la poule B

En résumé dans les rues de Ouagadougou, tout comme sur les réseaux sociaux, le public sportif burkinabè est divisé entre déception et note d’espoir. Certains joueurs ont bénéficié de la clémence des supporteurs mais d’autres notamment les attaquants  payent les frais des nombreuses occasions gâchées. Le maître à penser des Etalons locaux, Seydou Zerbo « Krol » est pointé du doigt comme le premier responsable de cette élimination.

Mais au-delà des réactions et analyses des uns et des autres, il faudrait donc s’inspirer de ces erreurs actuelles afin de mieux préparer les échéances futures et faire rayonner le football burkinabè à l’international.

Articles Connexes

Assemblée de Dieu de Gounghin : La 3e journée des missionnaires prévue du...

0
Les réflexions de la 3e journée des missionnaires de l'Eglise des assemblées de Dieu de Gounghin vont se dérouler autour du thème "Financement de la mission : acteurs, stratégies, défis". Cette journée est une vitrine pour la valorisation de l'action des missionnaires tant à l'interne qu'à l'externe. C'est le représentant du parrain, l'apôtre Gilbert Kaboré qui a présidé la cérémonie d'ouverture ce jeudi 23 septembre 2021 à Ouagadougou.

2e Congrès extraordinaire du MPP: Les militants du parti réunis pour resserrer les rangs

0
Le parti MPP de la majorité présidentielle a sonné la glas de sa mobilisation au cours de son 2e Congrès extraordinaire débuté, ce 24 septembre 2021, à Ouagadougou. Les délégués et militants venus des quatre coins du pays ont répondu présents en couleur orange pour rénover les instances dirigeantes du parti.
Effondrement de l’Ecole de Dandé B : L'entreprise et le contrôleur exclus de la commande publique pour cinq ans

Effondrement de l’Ecole de Dandé B : L’entreprise et le contrôleur exclus de la...

0
Dans un communiqué publié sur sa page facebook, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) annonce que des sanctions ont été prises contre...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires