21 octobre 2021
spot_img

Formation en data investigation au Burkina Faso : Un satisfécit général des acteurs et participants

Initiée dans le cadre du Programme d’Appui au Gouvernement Ouvert Francophone(PAGOF), la session de formation des journalistes en data investigation a pris fin avec la remise des certificats aux participants le 4 décembre 2020.

Des journalistes d’horizons divers ont été initiés en journalisme d’investigation appliqué aux données. Cette formation s’était fixée pour objectifs d’amener les journalistes à se familiariser avec la données, leur collecte, le traitement de l’information. A la formation théorique s’est ajoutée, une pratique en vue de la production d’articles d’investigation sur plusieurs thématiques. Cette pratique journalistique est très peu prise en compte dans les productions des médias au Burkina Faso. Avec la numérisation des données administratives et des entreprises, il était nécessaire de renforcer les capacités des journalistes, a expliqué Gaston Sawadogo, journaliste d’investigation et par ailleurs co-animateur de la session de formation.

 C’est un satisfécit général car cette formation a permis aux participants de se frotter à d’autres réalités notamment le cross média qui a été expérimenté dans le cadre de cette formation 

Gaston Sawadogo co-animateur de la formation

Il a poursuivi qu’en terme de bilan, « c’est un satisfécit général car cette formation a permis aux participants de se frotter à d’autres réalités notamment le cross média qui a été expérimenté dans le cadre de cette formation ». En effet, le cross média consiste à mettre des journalistes issus de différentes rédactions (radio, presse écrite, presse en ligne, et télévision) en équipe pour des productions sur des thématiques différentes. Un avantage certain car les participants se sont familiarisés avec d’autres techniques de productions journalistiques.

Hamidou Traoré du journal L’Evènement recevant son certificat de participation

Ismaël Compaoré, rédacteur en chef de la droit libre TV, un des bénéficiaires de cette session de formation est satisfait du déroulement et surtout l’expérience acquise dans la data investigation. Les défis étaient nombreux mais le plus dur était de se dégager pour suivre des sessions de formation pendant 6 mois et produire une enquête dans l’année n+1 en collaboration avec d’autres collègues. Au soir du bilan, Ismaël Compaoré se dit satisfait de l’aventure et reste disposé à la revivre car plusieurs enquêtes méritent d’être poursuivies.  

Ismaël Compaoré, de Droit Libre TV, recevant son certificat de participation

Il convient de préciser que cette session de formation a été mise en œuvre en partenariat avec le Projet d’appui aux gouvernements ouverts francophones (PAGOF). Le PAGOF est exécuté au Burkina Faso par Expertise France et CFI média. C’est dans le cadre de l’appui aux médias que cette session de renforcement de capacités d’un réseau de 14 journalistes a été initiée.

13 sur 14 participants ont pu boucler et déposer leurs enquêtes. Et là, ce sont des motifs de satisfaction pour les participants et les partenaires qui envisagent d’autres perspectives a conclu Cédric Tapsoba, Coordonnateur du PAGOF au Burkina.

Liste des médias ayant pris part à la session

  1. Le journal Le Quotidien
  2. Le journal Sidwaya
  3. Le journal Le Reporter
  4. Le journal L’Evènement
  5. Droit Libre TV
  6. Lefaso.net
  7. TOUTEINFO
  8. Burkina24
  9. La RTB Radio
  10. La Radio Solidarité Ouahigouya
  11. La Radio LPC Bobo
  12. La Radio Bagrépôle FM
  13. La Radio Palabre de Koudougou

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires