26 janvier 2022
spot_img

Impact du covid-19 en zone UEMOA : Le secteur des services durement touché

Les effets induits de la crise du covid-19 dans le secteur des services sont préoccupants dans la zone UEMOA. C’est qu’il ressort de l’étude sur l’impact du covid-19 dans le secteur privé.

L’étude menée par les experts de l’union économique et monétaire ouste-africaine sur l’impact de la pandémie du covid-19 sur le secteur privé de l’UEMOA ne donne pas du tout des informations rassurantes dans le secteur des services.

Selon le rapport, ce secteur ressort comme celui qui subit le plus les effets de la crise sanitaire. En effet, selon le rapport, cela est dû à l’arrêt quasi-totale des activités de tourisme (100%), d’hôtellerie (95%), de restauration (95%), d’agence de voyage (95%).

Ces quatre secteurs subissent les effets des fermetures des frontières et des confinements des villes présentant des cas positifs.

Le rapport mentionne que « si la fermeture des frontières n’a pas affecté le fret, il ressort toutefois que le secteur des transports de personnes (aérien, routier et ferroviaire) est très impacté de l’avis de 70% des organisations parce que le transport de personnes (aérien et terrestre) a été stoppé dans la plupart des pays. »

Dans les établissements d’enseignements, l’arrêt des cours dans a perturbé le bon déroulement de l’année scolaire et a exposé les promoteurs des établissements privés à des charges imprévues. Selon le rapport de ce fait, le secteur a été impacté à près de 60%.


Le secteur financier n’est pas en marge des effets négatifs de la crise du COVID-19 selon les experts de l’UEMOA. En effet, il subit les difficultés de remboursement des clients, la baisse des demandes de crédit due à l’incertitude liée à la maladie.

Le chiffre d’affaire fortement en baisse

Selon les résultats de l’étude, pour les entreprises du secteur des Services, le chiffre d’affaires devrait connaitre une baisse de plus de la moitié dans les différents secteurs d’activités si la pandémie perdurait jusqu’en fin juin 2020.

Lire aussi : Covid-19 et commerce en zone UEMOA : De grosses pertes enregistrées

En effet, dans le secteur du tourisme, de l’hôtellerie, des agences de voyage, du transport et de l’enseignement, des arts et spectacles, le chiffre d’affaires devrait baisser de plus de 50% de l’avis respectif de 69%, 55%, 52%, 57%, des acteurs interrogés, soutient le rapport.

Dans le secteur de la restauration, le chiffre d’affaires sera marqué par une baisse de 25% à 50% pour 58% des acteurs interrogés et dans le secteur financier, la baisse devrait être de l’ordre de moins de 25%.

Articles Connexes

Coup d’Etat au Burkina Faso : Un sommet de la CEDEAO prévu dans les...

0
Après le coup d’Etat perpétré par le mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui a chassé Roch Kaboré du pouvoir, la...

Burkina Faso : Le FESCOM promet lutter contre la drogue en milieu scolaire dans...

0
La ville de Banfora abritera du 26 février au 26 mars 2022, le festival de musique et danse en milieu scolaire (FESCOM). Ainsi, durant...

Burkina Faso : «Je suis méfiant vis-à-vis du coup d’état de Damiba», Yacouba Ladji...

0
Le journaliste d’investigation, Yacouba Ladji Bama s’est prononcé sur le coup d’état orchestré par les militaires contre le président Roch Kaboré. Dans une publication...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires