26 janvier 2022
spot_img

Insécurité à l’Est : Le Gouverneur appelle à la résilience

Le Gouverneur de la région de l’Est, le colonel Saidou Toussaint Sanou, a exercé son droit de vote à l’Ecole primaire du secteur 3 de Fada N’Gourma dans la matinée du dimanche 22 novembre 2020. Précisement au bureau de vote n°1.

Interrogé sur la sécurisation des lieux de vote dans sa région, le colonel-gouverneur a invité les populations à l’unité et à la résilience.

Sa perception du vote, la voici : « Quand vous déposez le bulletin dans l’urne, c’est ce qui vous donne le droit d’interpeller le gouvernement sur certaines actions. Ce n’est pas bon de s’abstenir. L’abstention ne permet pas de bien mesurer la volonté populaire. Ça peut être un acte délibéré ou non. Mais le bulletin nul, c’est un acte qu’on doit pouvoir considérer».

Aucun bureau de vote ne sera suffisamment sécurisé, aucune partie du monde n’est suffisamment sécurisée. C’est notre capacité de résilience qui est la meilleure arme de sécurisation. 

L’officier supérieur de l’armée burkinabè a invité les populations à garder la tranquillité parce que « c’est dans la différence que nous construisons l’unité. Notre différence politique doit être le socle de notre unité ».

Lire aussi : Burkina Faso : Comment la ville de Fada N’Gourma a voté le 22 novembre

Une bonne partie de la région de l’Est est touchée par l’insécurité. Pour le gouverneur Sanou, la meilleure arme de sécurisation s’appelle la résilience.

« Aucun bureau de vote ne sera suffisamment sécurisé, aucune partie du monde n’est suffisamment sécurisée. C’est notre capacité de résilience qui est la meilleure arme de sécurisation », enseigne le colonel Saidou Toussaint Sanou.

Articles Connexes

Coup d’Etat au Burkina Faso : Un sommet de la CEDEAO prévu dans les...

0
Après le coup d’Etat perpétré par le mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui a chassé Roch Kaboré du pouvoir, la...

Burkina Faso : Le FESCOM promet lutter contre la drogue en milieu scolaire dans...

0
La ville de Banfora abritera du 26 février au 26 mars 2022, le festival de musique et danse en milieu scolaire (FESCOM). Ainsi, durant...

Burkina Faso : «Je suis méfiant vis-à-vis du coup d’état de Damiba», Yacouba Ladji...

0
Le journaliste d’investigation, Yacouba Ladji Bama s’est prononcé sur le coup d’état orchestré par les militaires contre le président Roch Kaboré. Dans une publication...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires