11 mai 2021

Institution judiciaire au Burkina : La mutuelle des agents, désormais une réalité

Articles Connexes

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

FASOFOOT : L’ASK et le KIKO FC montent en première division

Les lampions se sont éteints sur la saison 2020-2021 du championnat burkinabè de deuxième division. L’ASK et le KIKO FC sont sacrés champions respectivement dans la poule A et dans la poule B et montent en première division pour la saison 2021-2022.

Culture : Le Dr Landry Yaméogo décortique le rôle du poète dans la société

Dans le cadre des activités de la 2e édition du ‘’Prix international de la poésie Jacques Prosper Bazié’’, une conférence publique sur le rôle de la poète dans la société a été animée ce mardi 11 mai 2021 par le Dr Landry Yaméogo.

Burkina Faso : La loi de finances rectificative 2021 adoptée

La représentation nationale a examiné et adopté ce mardi 11 mai 2021, le projet de loi de finances rectificative. C'était au cours d'une plénière présidée par le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Réconciliation nationale : Le HCRUN remet son rapport de fin de mission à Eddie Komboïgo

Le chef de file de l'opposition politique (CFOP), Eddie Komboïgo a reçu une délégation du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale (HCRUN) conduite par son président, Léandre Bassolé, ce mardi 11 mai 2021, au siège du CFOP. A cette occasion une copie du rapport de fin de mandat de l'institution a été transmise au chef de file de l'opposition politique.

C’est désormais réel ; après plusieurs tentatives, les magistrats et auxiliaires de justice, avec le soutien des autorités judiciaires, ont mis en place, le samedi 6 février 2021, dans les locaux du palais de justice de Ouagadougou, une mutuelle des travailleurs au profit des agents du ministère de la justice. En abrégé « MUMAJ-BF ».

Faire face aux problèmes de prise en charge sanitaire auxquels sont confrontés les magistrats et auxiliaires de justice, tel est le leitmotiv. Et pour y arriver, les agents du ministère de la justice, à l’instar des structures similaires déjà existantes, la mutuelle des magistrats et auxiliaires de justices  du Burkina Faso, présidée par Placide Nikièma, entend apporter à ses membres plusieurs prestations dans divers domaines.

Lors de cette assemblée générale, le président du conseil supérieur de la magistrature, président de ladite cérémonie, Mazobé Jean Kondé, ce dernier a dans son intervention, annoncé que la naissance de cette mutuelle était attendue pour faire face à un problème crucial au niveau du milieu judicaire. Au niveau du milieu de la justice et des magistrats en particulier, la naissance d’une mutuelle viendra combler un vide parce que la question de la prise en charge des risques sociaux pour les magistrats était une question posée qu’il fallait résoudre.

Des membres de la MUMAJ-BF ©infoh24

Et la façon la plus convenable de la résoudre, c’est la mutualité parce qu’individuellement lorsque vous voulez prendre en charge des risques sociaux et faire face à certaines maladies ou accidents, les moyens individuels sont insuffisants. Le recours à la solidarité permet la prise en charge des risques sociaux. “Je suis tout à fait heureux d’avoir assisté à la naissance de cette mutuelle” confie le président du CSM.

      

Le président du conseil supérieur de la magistrature, président de ladite cérémonie, Mazobé Jean Konde ©infoh24

A l’image de bon nombre de mutuelles, celle des magistrats et des auxiliaires de la justice a pour objet d’œuvrer, de manière générale, à l’épanouissement des travailleurs et à apporter, en particulier, sa contribution à la satisfaction de leurs besoins sociaux en allégeant leurs charges. La MUMAJ interviendra, entre autres, dans plusieurs domaines à savoir le remboursement des frais de consultation médicale, de produits pharmaceutiques et d’hospitalisation  et toutes autres prestations.

Ainsi, à travers la mise en place du bureau exécutif et son installation, le nouveau président a laissé entendre que bientôt la mutuelle va procéder au démarrage officiel des activités. Placide Nikièma s’est dit convaincu que cette nouvelle structure, bien que naissante, récoltera de résultats largement positifs. Un optimisme qui a été fortement ovationné par l’assemblée. C’est donc sous une note d’espoir que cette structure, qu’on pourrait qualifier d’une première au sein de l’institution judiciaire prend ses racines.

Le Bureau exécutif de la mutuelle

Président : Nikèma Placide

Vice-président : Sawadogo Karim

Trésorière générale : Ouédraogo Fatimata Carole Laeticia  

Les membres du conseil de la mutuelle

1- Nikèma Placide

2-Kafando Adama( au titre des hautes juridictions)

3-Zombré Pascal (au titre des cours d’appel)

4-Kadio Harouna (au titre des institutions)

5- Ouédraogo Julie Rose (au titre des associations)

6- Ouermi Zakaria (au titre des tribunaux)

7- Ouédraogo Fatimata Carole Laeticia  

8-Sebgo Idrissa

9- Sawadogo Karim

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

FASOFOOT : L’ASK et le KIKO FC montent en première division

Les lampions se sont éteints sur la saison 2020-2021 du championnat burkinabè de deuxième division. L’ASK et le KIKO FC sont sacrés champions respectivement dans la poule A et dans la poule B et montent en première division pour la saison 2021-2022.

Burkina Faso : La loi de finances rectificative 2021 adoptée

La représentation nationale a examiné et adopté ce mardi 11 mai 2021, le projet de loi de finances rectificative. C'était au cours d'une plénière présidée par le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Réconciliation nationale : Le HCRUN remet son rapport de fin de mission à Eddie Komboïgo

Le chef de file de l'opposition politique (CFOP), Eddie Komboïgo a reçu une délégation du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale (HCRUN) conduite par son président, Léandre Bassolé, ce mardi 11 mai 2021, au siège du CFOP. A cette occasion une copie du rapport de fin de mandat de l'institution a été transmise au chef de file de l'opposition politique.
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!