21 octobre 2021
spot_img

Lutte contre le terrorisme au Burkina Faso : SOS Terrorisme veut attaquer le mal à la racine

L’association S.O.S Terrorisme au Burkina Faso était ce 14 janvier 2021 à Ouagadougou face à la presse. Cette nouvelle association qui veut faire de la lutte contre le terrorisme son cheval de bataille a donné quelques pistes de solutions. A travers un paquet de dispositifs, elle veut contribuer à détruire la base idéologique de fléau.

Déconstruire l’idéologie terroriste par la promotion de la tolérance religieuse et le vivre ensemble. Telles sont les missions de l’association S.O.S Terrorisme BF. Et pour atteindre, ses objectifs, elle compte s’engager dans la promotion du dialogue inter-religieux, le rapprochement des forces de défense et de sécurité et des populations à travers le sport, la formation des leaders religieux sur la tolérance religieuse.

Ainsi, avec ses leaders religieux, elle entend mettre en place une stratégie pour organiser des prêches basées sur des messages d’union nationale, de fraternité et de défense de la patrie.

Pour l’association, au regard du bilan causé par ce terrorisme au Burkina Faso depuis 2015 avec plus de 120 attaques ayant fait environ 1000 morts, un million de déplacés internes et 3000 écoles fermées, il y a un péril dans la demeure. Il est donc impératif de trouver une stratégie durable pour venir à bout de ce mal.

Le coordonnateur national de S.O.S Terrorisme BF, Amadou Dicko ©InfoH24

Et comme solution, il faut un front social et culturel comme S.O.S Terrorisme pour lutter efficacement contre ce mal international. « Nous voulons lutter contre ce fléau car notre vivre ensemble a été fragilisé. Nous allons lutter contre le terrorisme par notre engagement à travers des activités » a déclaré le coordonnateur national de S.O.S Terrorisme BF, Amadou Dicko.  

Face à ce mal, l’association S.O.S Terrorisme BF, en plus de la sensibilisation des populations sur la tolérance religieuse et le vivre ensemble, elle compte aussi défendre les institutions républicaines et la laïcité, lutter contre toute forme de stigmatisation et de repli identitaire et surtout s’engager pour l’intérêt supérieur de la nation burkinabè.

Des journalistes lors de la rencontre avec les responsables de S.O.S. Terrorisme BF ©InfoH24

Pour l’association, l’essentiel est de faire en sorte que les Burkinabè puissent reconnaitre l’ennemi commun qui est le terrorisme et non le peul, le mossi, le samo, etc. « Nous voulons travailler avec les populations pour qu’on ne puisse plus enrôler nos frères pour de l’argent. On ne veut plus que des Burkinabè s’engagent encore dans le terrorisme » a ajouté Amadou Dicko. 

S.O.S Terrorisme BF, en tant que front social et culturel, demande à tout Burkinabè ayant l’amour de la patrie de manifester son engagement en participant à cette dynamique citoyenne de lutte contre le terrorisme. Créée le 13 décembre 2020, S.O.S Terrorisme BF compte dans quelques jours commencer ses activités sur le terrain.

O.I.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires