15 avril 2024
spot_img

Lutte contre le terrorisme : Un dimanche d’horreur !

Le Dimanche 25 février 2024 aura été une journée de sinistre mémoire pour les Burkinabè. Les groupes armés terroristes ont décidé d’endeuiller le Burkina d’Est en Ouest et du Nord au Sud par plusieurs actions coordonnées et presque simultanées. Des attaques meurtrières contre des fidèles catholiques dans une église à Essakane-village (Sahel) et musulmans dans une mosquée à Natiaboani (Est), des postes ou positions de volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et de forces de défenses et de sécurité (FDS) ainsi que des populations civiles sans défense dans plusieurs localités des régions du Nord, Centre-Nord et du Centre-Est, ont largement endeuillé la nation.

Les réseaux sociaux se sont emballés ce dimanche dans la matinée avec une succession de mauvaises nouvelles venant de différentes régions du pays. L’attaque de l’église d’Essakane-village dans le Sahel a été la première à être portée sur les réseaux sociaux. Ce fut une succession de mauvaises nouvelles : Bagaré toujours au Sahel, Axe Kongounsi-Bourzanga et Kalambaogo (Centre-Nord) ; Komsilga et Soro (Nord) ; Tankoalou, Natiaboani (Est) et Moaga (Centre-Est), etc.

En somme, les attaques ont eu lieu dans plusieurs localités différentes de façon presque simultanée, selon les informations qui ont circulé toute la journée de dimanche. En l’absence de communication officielle, la toile s’est enflammée, laissant libre cours à toutes sortes d’information, des plus alarmantes aux plus encourageantes.

La première confirmation est venue de la région du Sahel. En effet, le diocèse de Dori a confirmé en fin de matinée la première mauvaise nouvelle avec un communiqué sur l’attaque de l’Eglise d’Essakane-Village. En effet, des fidèles réunis pour le culte de dimanche ont été pris pour cible par un groupe armé terroriste qui a fait 15 morts dont 12 sur le champ, peut-on lire dans ledit communiqué. Le Lendemain, lundi 26 février, c’est la Fédération des associations islamistes du Burkina (FAIB) qui confirme également l’attaque d’une mosquée à Natiaboani (région du Sahel) qui aurait fait 14 morts.

Dans la soirée, l’Agence d’information du Burkina (AIB) confirme : « des milliers de terroristes lancent des assauts simultanés, les forces combattantes réagissent avec efficacité ». L’AIB, relève que « des combats intenses ont eu lieu ce week-end, à Pensa, à Natiaboani, Kongoussi, à Ouahigouya, et à Tankoualou quand des milliers de terroristes ont lancé des assauts simultanés contre des positions des FDS et des VDP. Grâce à la combativité des boys et aux appuis aériens, de très nombreux criminels ont été tués et leurs matériels brûlés ou récupérés en fonction des zones ».

En attendant donc le bilan officiel de ces attaques barbares les communautés pleurent leurs membres auxquels elles cherchent à donner des sépultures. Malgré les efforts et la détermination des forces combattantes, la nation est une fois de plus endeuillée par ces hordes terroristes.

Aicha TRAORE

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER