27 novembre 2021
spot_img

Médias : Pierre Ménès de Canal+ accusé d’agressions sexuelles

De nombreuses journalistes accusent le célèbre consultant sportif de Canal+ Pierre Ménès d’agressions sexuelles. Face à ces accusations la chaîne Canal+ a censuré certains documentaires pour protéger son chroniqueur. De son côté, Pierre Ménès, lui se défend tout en admettant certaines dérives de sa part en regrettant ses actes.

L’affaire révélée par le site d’informations ‘’Les Jours’’ fait la une de la presse française depuis dimanche soir. Le consultant sportif de la chaîne Canal+ Pierre Ménès est accusé d’agressions sexuelles sur ses collègues femmes. La chaîne Canal+ est aussi accusée d’avoir protégé son journaliste en censurant certains passages d’un documentaire réalisé par l’une des accusatrices.

« Pierre Ménès a clairement été retiré pour ne pas faire de scandale et de mauvaise pub à la chaîne. » Selon les sources du média français ‘’France Info’’ relayées ce lundi 22 mars 2021, Canal+ avait bien censuré certains passages du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », diffusé la veille. Dans ce film, la journaliste Marie Portolano, qui vient de quitter la chaîne cryptée pour M6, retrace quarante ans de lutte pour la parité dans le secteur du journalisme sportif.

Toujours selon France Info, de Nathalie Iannetta à Clémentine Sarlat en passant par Estelle Denis, de nombreuses journalistes ont témoigné au micro de la réalisatrice. Mais, comme l’a révélé le site d’information ‘’Les Jours’’, certains passages mettant notamment en cause le journaliste sportif Pierre Ménès dans deux affaires d’agressions sexuelles ont été coupés au montage.

Des coupes « à la demande de la direction »

Marie Portolano aurait elle-même été victime d’agression sexuelle de la part de Pierre Ménès, selon Les Jours. D’après le site d’actualité, le chroniqueur aurait soulevé la robe de la journaliste et lui aurait touché les fesses sur le plateau du « Canal Football Club ». Les faits remonteraient à 2016 et auraient eu lieu hors antenne mais en présence du public.

L’autre affaire concerne Isabelle Moreau, embrassée de force sur la bouche par Pierre Ménès pour « fêter » la centième, en 2011, du « Canal Football Club ». Une scène encore visible sur les réseaux sociaux.

Selon les informations du site ‘’Les Jours’’ et reprises par France Info, dans une première version du documentaire, Marie Portolano montre ces images « à Isabelle Moreau sur une tablette, qui, les revoyant, fond en larmes ». Une séquence coupée au montage « à la demande de la direction de Canal+ ».

La journaliste Marie Portolano qui vient de quitter canal+

Les séquences où Marie Portolano confronte Pierre Ménès aux larmes d’Isabelle Moreau et à sa propre agression auraient également été supprimées. « La direction de Canal+, après avoir visionné [le film], a déclaré qu’il était hors de question de sortir cela, pour ne pas faire d’histoires », ajoute France Info.

L’équipe du film s’est donc retrouvée face à un choix difficile. « Monter à nouveau le documentaire », sans les interventions de Pierre Ménès, ou voir son travail passer à la trappe.

Le consultant sportif Pierre Ménès accusé d’agressions sexuelles

La réaction de l’intéressé Pierre Ménès

« C’est horrible pour moi et surtout pour ma femme qui se fait insulter dans des proportions qui dépassent tout ce qu’on peut me reprocher, probablement à juste titre, dans ce documentaire et ses à-côtés. Il y a une déferlante de haine, de menaces de mort, ‘rends tes organes’, etc… Après, peut-être que je ne l’ai pas volé. Dans cette séquence (son interview avec Portolano coupée au montage, ndlr) je dis une seule connerie, c’est que je le referai. Pourquoi ? Parce que, lorsque Marie m’assène cette histoire de jupe, je suis estomaqué, je ne m’en rappelle plus. Mais maintenant, je sais pourquoi : parce que les faits remontent au 28 août 2016, le jour de ma dernière émission avant que je tombe malade et que je disparaisse des écrans pendant 7 mois. Je pense que ce soir-là je n’étais pas dans mon état normal, (…) j’avais le masque de la mort sur moi. Tout ce qu’on me reproche, comme le baiser à Moreau, je ne referai plus ça aujourd’hui. Le monde a changé. On ne peut plus rien faire. Mais ce que je maintiens, c’est qu’un mec et une fille c’est pareil. Ne pas chambrer c’est insupportable. Je regrette profondément ce qui s’est passé. J’ai changé, depuis quatre ans et démi je ne suis plus la même personne », a déclaré le journaliste sportif dans l’émission ‘’Touche Pas à Mon Poste (TPMP)’’ de la chaîne ‘’C8’’.

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires