8 mars 2021

Nabasga 2021 de Naba Saaga 1er à Koudougou : Tenir haut la flamme de l’espoir

Articles Connexes

8 mars 2021 : La Gendarmerie nationale forme 26 femmes journalistes en sel-défense

8 mars 2021 : La Gendarmerie nationale forme 26 femmes journalistes en sel-défense

8 mars 2021 : “Il n’y a pas de métier d’hommes ou de femmes mais des compétences à faire valoir” selon Assétou Zagré (agent...

8 mars 2021 : "Il n’y a pas de métier d’hommes ou de femmes mais des compétences à faire valoir" selon Assétou Zagré (agent de livraison et de liaison)

CAN U20 : Les ”Blacks Satellites” du Ghana sacrés champions 2021

C'est la fin de l'édition 2021 de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) des moins de 20 ans avec le sacre de l'équipe du Ghana devant celle de l'Ouganda. Les juniors ghanéens ont battu en finale les juniors ougandais par 2-0.

Eliminatoire CAN 2021 : Les Étalons joueront finalement leurs matchs au Sénégal

Après la suspension du stade du 4-août par la CAF, le Burkina Faso devrait trouver au plus vite un autre terrain pour accueillir ses matchs internationaux. Le Maroc était annoncé pour les Etalons et la Côte d’Ivoire pour SALITAS FC. Dans un communiqué, la Fédération Burkinabè de Football annonce avoir trouvé un accord avec les autorités sénégalaises pour abriter le match entre les Etalons et le Soudan du Sud, comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021 (la compétition se jouera en janvier 2022).

Présidence de la CAF: Jacques Anouma et Augustin Senghor jettent l’éponge

Jacques Anouma et Augustin Senghor ont retiré leurs candidatures à la présidence de la CAF. Les deux candidats respectivement de la Côte d’Ivoire et du Sénégal ont donc accepté la solution de la FIFA qui proposait un compromis autour du candidat Sud-africain Patrice Motsepe. Les élections à la tête de la CAF aura lieu le 12 mars 2021 à Rabat au Maroc.

Placé sous le thème « Tenir haut la flamme de l’espoir », Naaba Saaga 1er chef de Issouka, a célébré le samedi 30 janvier 2020 sa fête coutumière appelée Nabasga. Cette fête a vu la présence de nombreux invités dont l’épouse du Premier ministre et le Haut-commissaire de la province du Boulkiemdé.

Le Nabasga a lieu habituellement après les récoltes. Cette pratique vise à remercier les ancêtres pour avoir permis une récolte abondante. Il leur est demandé à cette occasion des bénédictions pour une bonne prochaine saison de récolte, une excellente santé pour la population et une paix dans la cité. Depuis plus de 16 ans, Naaba Saaga 1er,  chef d’Issouka ne déroge pas à la règle.  

Cette année encore, la cérémonie a été marquée par trois actes principaux, au cours desquels le chef apparait trois fois avec des tenues différentes. En attendant les trois sorties de Naaba Saaga 1er, les invités sont entretenus par le grand chansonnier de Koudougou, Sibi Zongo, qui chante les louanges du chef et la généalogie de la chefferie de Issouka.

Les chefs coutumiers des différents quartiers et villages environnants sont venus soutenir leur homologue de Issouka à l’occasion de sa fête coutumière ©Infoh24

La première sortie du chef est effectuée en toge rouge avec un sabre. Le rouge marque la tenue de guerre du chef, le chef doit être capable d’aller au front pour défendre son peuple parce qu’il l’aime et le protège, et peut verser son sang pour son peuple.

A la deuxième sortie, le chef l’effectue en toge blanche. Le blanc qui caractérise cette sortie est le signe de la pureté, de la clarté, de la lumière et de la paix. Le Chef doit incarner ces valeurs, être et demeurer un homme de paix pour son peuple.

Une vue des officiels à cette cérémonie de Nabasga de sa majesté Naaba Saaga 1er ©Infoh24

A sa troisième et dernière sortie, le chef est habillé en toge multicolore, toge dans laquelle il reste habillé pour la suite des festivités marquée par des audiences qu’il accorde à ses invités de marque. Cette tenue, c’est pour montrer que l’ensemble des couleurs font la beauté de la vie.

C’est durant cette dernière sortie que le message annuel du chef est communiqué à la population. Dans son message d’espoir, Naaba Saaga a mis l’accent sur la situation que traverse notre pays. Selon lui, le terrorisme et la maladie à coronavirus ont fragilisé les éléments fondamentaux du vivre ensemble au Burkina. Le tissu social a été déchiré, la peur est rentrée dans le cœur des uns et des autres et l’on constate selon lui, un sentiment de relâchement et de repli sur soi. Le chef d’Issouka invite alors la population burkinabè à ne pas baisser la garde : « il faut que nous ne baissions pas la garde, il faut que nous ne perdions pas espoir. Si nous nous disons que demain il n’y a pas d’espoir, nous allons mourir aujourd’hui en vivant alors que celui qui marche en étant mort n’est plus utile à la société. Moi, je veux qu’il y ait tous ceux qui sont là et qui vont venir, les enfants que vous avez vus, qu’ils portent de l’espoir pour notre pays pour que notre pays soit aussi comme les autres. »

Sa majesté Naaba Saaga 1er a invité les Burkinabè à garder vive la flamme de l’espoir ©Infoh24

Il ajoute également que la raison du choix du thème de « l’espoir », c’est pour que tous les Burkinabès qui apprennent à dire non, et refusent de se coucher. « Je vais me lever, je vais me battre, pour que le Burkina Faso, pour que ma famille et pour que moi-même, pour que nous soyons des personnes exemplaires, des personnes dynamiques. Des personnes qui bougent, qui marchent et qui changent », lance -t-il

Du haut du palais de Maasmè on pouvait voir une statuette de femme tenant dans la main une flamme. Cette femme, se nomme Koudbi et fut la mère du chef. Elle représentante selon le chef, toutes ces braves femmes du monde, combattantes, déterminées et compatissantes. Naaba Saaga a ainsi souhaité que sa lumière éclaire nos prises de décision tout en indiquant le chemin et la vérité. « Nous pouvons transformer ce monde blessé en un monde juste et réconcilié, et pour que l’avenir soit à la mesure de toutes nos espérances, aidons dame Koudbi à lever très haut la flamme de l’espoir. » a-t-il indiqué tout en précisant que ce Nabasga doit être, un nouveau départ pour porter haut la flamme de l’espoir.

A la cérémonie de 2021, ils étaient nombreux les invités de sa majesté Naaba Saaga 1er, réunis dans la cour royale « Maasmè » de Issouka. Parmi les invités, l’on a noté la présence entre autres de Clémentine Dabiré, épouse du Premier ministre, du Haut-Commissaire, du Conseiller technique du gouverneur.

Abraham Sondo, Haut-Commissaire ©Infoh24

A cet effet, le Haut-commissaire de la Province du Boulkiemdé n’a pas manqué de montrer sa satisfaction en prenant part à cette cérémonie, car dit-il : « Sa majesté Naaba Saaga 1er, représente beaucoup pour les questions de stabilité de notre province et de la région du centre-ouest ; aussi, la collaboration entre l’administration et les autorités coutumières est au beau fixe grâce à sa contribution. » confie Abraham Sondo, Haut-Commissaire. Il était essentiel selon lui, de prendre part à cette journée pour découvrir les différentes innovations apportées à l’occasion de cette fête coutumière annuelle. Tout en appréciant le choix du thème qui fait allusion à la cohésion sociale, le Haut-Commissaire reconnait que sans elle, il n’y a pas de développement durable envisageable.

Dramane FAYAMA (Koudougou)

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

8 mars 2021 : La Gendarmerie nationale forme 26 femmes journalistes en sel-défense

8 mars 2021 : La Gendarmerie nationale forme 26 femmes journalistes en sel-défense

8 mars 2021 : “Il n’y a pas de métier d’hommes ou de femmes mais des compétences à faire valoir” selon Assétou Zagré (agent...

8 mars 2021 : "Il n’y a pas de métier d’hommes ou de femmes mais des compétences à faire valoir" selon Assétou Zagré (agent de livraison et de liaison)

CAN U20 : Les ”Blacks Satellites” du Ghana sacrés champions 2021

C'est la fin de l'édition 2021 de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) des moins de 20 ans avec le sacre de l'équipe du Ghana devant celle de l'Ouganda. Les juniors ghanéens ont battu en finale les juniors ougandais par 2-0.

Eliminatoire CAN 2021 : Les Étalons joueront finalement leurs matchs au Sénégal

Après la suspension du stade du 4-août par la CAF, le Burkina Faso devrait trouver au plus vite un autre terrain pour accueillir ses matchs internationaux. Le Maroc était annoncé pour les Etalons et la Côte d’Ivoire pour SALITAS FC. Dans un communiqué, la Fédération Burkinabè de Football annonce avoir trouvé un accord avec les autorités sénégalaises pour abriter le match entre les Etalons et le Soudan du Sud, comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021 (la compétition se jouera en janvier 2022).
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!