23 septembre 2021
spot_img

Ouagadougou : Deux élèves de 16 et 17 ans déférés à la MACO pour possession de drogue

Grâce à la collaboration de leurs encadreurs, la gendarmerie nationale a mis aux arrêts deux élèves de la classe de 5e pour possession et usage de drogue. Agés de 16 et 17 ans, ces deux adolescents avaient en leur possession du cannabis. Ci-dessous, le communiqué, les conseils et les mises en garde de la gendarmerie nationale :

Ces élèves sur la photographie,  sont des élèves de la classe de 5e  d’un lycée de Ouagadougou (16 et 17 ans). Ils ont été arrêtés par la Brigade de recherche de Ouagadougou sur dénonciation de leurs encadreurs.  Ils ont été ensuite présentés à monsieur le procureur du Faso puis déférés à la Maison d’arrêt et de Correction de Ouagadougou pour détention et usage de stupéfiants (ici cannabis).

En rappel à partir de 17 ans vos enfants  risquent les mêmes peines que des personnes adultes. 

Les deux élèves mis aux arrêts par la gendarmerie nationale

Depuis quelques années nous interpellons régulièrement à travers plusieurs canaux les parents et jeunes sur la consommation des stupéfiants, notamment dans les établissements scolaires et universitaires….

 Au regard de ses méfaits sur vos enfants et votre environnement nous  demandons aux parents et éducateurs d’être vigilants sur la consommation des drogues et leurs désagréments et de nous alerter systématiquement avant toutes conséquences fâcheuses.

Le cannabis saisi par la gendarmerie nationale

Nos unités sont disponibles pour  vous recevoir et vous conseiller en la matière.

Nous vous souhaitons une excellente semaine.

La Gendarmerie nationale, une force humaine à votre service.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires