23 juin 2021

Présidentielle 2020: Kam Yéli Monique propose 7 pactes avec le peuple burkinabè.

Articles Connexes

Burkina Faso : Les hommes politiques sont-ils si usés ?

Le constat dans la lutte contre le terrorisme montre qu’il y a urgence et péril en la demeure surtout...

Dialogue politique : La conclusion de l’ensemble des travaux attendue le 4 juillet 2021

Ouvert le 17 juin 2021, le dialogue politique a clos partiellement ses travaux ce 19 juin 2021 à Ouagadougou....

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo ne doit pas rater le virage de la réconciliation

L’ancien président ivoirien a foulé sa terre natale pour la première fois depuis près de dix ans, le jeudi...

Politique : La situation nationale et les élections locales de 2022 au cœur des échanges

Le président du Faso, Roch Kaboré a ouvert les travaux de la rencontre du dialogue politique par l’installation de...

Lutte contre terrorisme : La COP exige l’abrogation du décret instituant les Forces spéciales

Au cours d'une conférence tenue à Ouagadougou, ce 16 juin 2021, la Coordination nationale des organisations de la société civile pour la Patrie demande la dissolution du gouvernement et l'abrogation du décret portant création des Forces spéciales

« Par l’éducation, un autre Burkina est possible » c’est le coeur du programme de gouvernance de KAM Yéli Monique, candidate du Mouvement pour la Renaissance du Burkina (MRB) et unique femme dans la course pour la conquête du fauteuil présidentiel. La Yennenga de l’éducation, propose sept pactes avec le peuple en d’une refonder des socles institutionnels solides et capables de soutenir un vivre ensemble apaisé, de lutter contre la corruption et d’offrir des services sociaux de base à la hauteurs des attentes du peuple.

Dans son projet de société, celle qui se fait appelée la « Yennega de l’éducation » veut partir d’une refonte complète du système l’éducatif pour engager un programme développement autour de sept pactes avec le peuple burkinabé. La première structure de son programme politique porte sur la reconstruction du « le pacte républicain » à travers cinq axes majeurs de son programme que sont les réformes institutionnelles, le vivre ensemble, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et la sécurité nationale.  Le deuxième pacte qu’elle compte réaliser avec les burkinabé concerne l’éducation et emploi. Ce pacte se déclinera aussi sur cinq axes notamment, l’égalité des chances pour tous, l’option prioritaire pour l’éducation, la formation scientifique et l’innovation permanente, le soutien à l’éducation des plus démunies et à l’excellence, la recherche et l’innovation. Par la suite, la porte étendard du parti du livre, unique femme candidate aux élections présidentielle de 2020 entend offrir un nouveau Burkina à travers des pactes productifs. Ces pactes permettront d’engager des réformes profondes sur l’économie nationales, les politiques fiscales et budgétaires, l’agriculture et et l’élevage, l’industrie et l’Energie, l’environnement et bien d’autres secteurs. Pour finir, la candidate de la renaissance nationale inscrit dans son projet de société un pacte « patriotique et de la solidarité ». Ce pacte contient huit perspectives de développement concernant la femme, la sécurité sociale, la solidarité, la sécurité routière, le logement sociale, la culture, le sport , la diaspora burkinabé et  la politique étrangère.

Simplice ZONGO

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!