5 mars 2021

Présidentielle et législatives 2020 au Burkina Faso : La CEDEAO félicite les acteurs

Articles Connexes

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Coupe du Faso 2021 : Voici les affiches des tours préliminaires

Le tirage au sort des tours préliminaires de la coupe du Faso 2021 a eu lieu ce jeudi 4 mars 2021 à Ouagadougou. Elles sont 32 équipes réparties dans deux poules (A et B) qui prendront part à ces tours préliminaires.

La mission d’observation des élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 au Burkina Faso de la CEDEAO a été conduite par une équipe de 84 membres. La mission a déroulé ses activités en trois phases : avant, pendant et après le double scrutin.

Conduite par Kabiné Komara chef de mission des observateurs de la CEDEAO, elle a produit une déclaration préliminaire pour sanctionner la fin de leur activité d’observation. Il est à retenir selon la mission d’observation de la CEDEAO des élections couplées au Burkina Faso, tenues le 22 novembre 2020 que « les élections présidentielle et législatives constituent une étape cruciale dans la consolidation de la paix et la promotion de la démocratie au Burkina Faso. Elles ont été rendues possibles par l’engagement et la détermination du peuple burkinabè et du gouvernement pour les dispositions prises pour la tenue de ces élections ».

La CEDEAO invite par ailleurs « le peuple burkinabè à faire preuve de patriotisme comme il l’a toujours fait jusqu’à la proclamation définitive des résultats. La mission exhorte également le peuple à garder le sens élevé de responsabilité et à préserver les valeurs de tolérance et de paix ».

Aux candidats des deux élections, la mission d’observation de la CEDEAO leur lance un appel à « respecter les résultats issus des urnes et les exhorte à recourir en cas de besoin aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral.»

Elle a enfin souligné que par le biais des observateurs à long terme et du bureau de représentant spécial du Président de la CEDEAO au Burkina Faso, elle suivra les développements post-électoraux

En rappel, la mission a effectué plusieurs observations pré-électorales. Lesdites activités ont consisté en des séances de travail entre le chef de mission Kabiné Komara avec plusieurs institutions telles que le conseil supérieur de la communication(CSC) la Commission électorale indépendante (CENI) et des d’autres organismes impliqués dans le processus électoral.

Ces consultations pré-électorales ont été conduites par le général Francis A. Béhanzin commissaire aux affaires politiques paix et sécurité de la CEDEAO.

Pendant les élections les observateurs de la CEDEAO ont parcouru 29 provinces, les 13 régions et visité 380 bureaux de vote. Pour lesdits bureaux de vote visités par les observateurs de la CEDEAO, quelques-uns présentaient des dysfonctionnements qui ont été résorbés dès que signalés à la CENI.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!