25 juillet 2021
spot_img

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Articles Connexes

Dans le cadre de ses activités de sensibilisation des populations contre les conséquences du terrorisme, SOS Terrorisme a animé ce vendredi 5 mars 2021 à Ouagadougou une conférence de presse. L’objectif de cette rencontre avec la presse vise à interpeller les uns et les autres sur la recrudescence des attaques terroristes notamment celles de Markoye et l’évènement de l’ambulance sur l’axe Djibo-Bourzanga qui a fait 5 morts. Face à la situation, SOS Terrorisme lance un appel à la vigilance et appelle les populations à collaborer avec les forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme au Burkina.

‘’Quelle contribution de la société civile face à la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina‘’. C’est sous cette thématique que SOS Terrorisme a entretenu la presse dans le cadre de ses activités de lutte contre le terrorisme au Burkina. D’entrée, SOS terrorisme a évoqué le cas malheureux de l’attaque du 18 février 2021 entre Markoye et Tokabangou qui a fait neuf morts et plusieurs blessés. Et celle de l’ambulance qui a fait cinq morts sur l’axe Djibo-Bourzanga.

Pour SOS Terrorisme, ces actes visent à démoraliser le peuple burkinabè. D’où cet appel lancé par SOS terrorisme, aux burkinabè à redoubler de vigilance et à l’union de tous car cette guerre nous interpelle tous et dépasse la seule responsable des forces de défense et des autorités politiques.

Des journalistes ©infoh24

Sos terrorisme à en croire son premier responsable veut attaquer le mal à la racine. « Utiliser la communication pour faire des sensibilisations pour lutter contre l’enrôlement des jeunes par les groupes terroristes à travers des points focaux installés dans différentes zones » a déclaré le coordonnateur de SOS Terrorisme, Amadou Ardho Dicko.    

En effet pour sortir dans du gouffre de ces actes inhumains, SOS Terrorisme a décliné sa stratégie de communication en cinq points. Il s’agit de sensibiliser les jeunes burkinabè à refuser catégoriquement à se faire enrôler par les groupes terroristes, à dénoncer les terroristes et leurs complices, à encourager et non décourager les forces de défense et de sécurité sur les réseaux sociaux, à cultiver l’amour de la patrie, à promouvoir le vivre ensemble, la cohésion sociale, tout en luttant contre le repli identitaire et la stigmatisation.

Le coordinateur de SOS Terrorisme, Amadou Ardho Dicko ©infoh24

Concernant la question de négociations avec les terroristes, SOS Terrorisme dit s’inscrire dans la vision de la politique nationale. « On ne négocie pas avec les terroristes » a martelé le coordonnateur de SOS terrorisme Amadou Ardho Dicko.

Et comme stratégie opérationnelle de lutte collective, SOS Terrorisme recommande la  mobilisation  des jeunes et des volontaires à travers des comités de défense de la république(CDR) dans toutes les régions du Burkina pour accompagner les forces de défense dans  la lutte contre le terrorisme.

Profitant de cette rencontre, SOS Terrorisme a présenté ses condoléances aux familles des disparus. En rappel, les attaques terroristes ont causé la mort d’environ 200 personnes civiles et militaires depuis 2018, selon SOS Terrorisme.              

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
spot_img

A la Une

Université Thomas Sankara : Une nouvelle promotion de gestionnaire à la quête de l’emploi

La joie était vibrante à l'université Thomas Sankara, ce vendredi 23 juillet 2021. Des jeunes filles et garçons, de bleu vêtu, ont marqué leur passage. En effet, plusieurs dizaines d'étudiants en formation en sciences économiques et de gestion, ont marqué une autre étape dans leur cursus scolaire avec la fin de leur formation académique.

50ème promotion de l’École nationale de police : 639 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

Placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo Clément...

Incendie au cabinet Farama et Associés : La Coalition Syndicale exprime sa solidarité

Suite à l’incendie qui s’est déclaré au Cabinet de Maître FARAMA et associés, le samedi 17 juillet 2021, la coalition syndicale à travers cette déclaration exprime sa solidarité

Burkina Faso: La BRAKINA offre 10 métiers à tisser larges bandes aux associations de tisseuses

La société BRAKINA SA a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 à une remise de don au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Ce don est composé de 10 métiers à tisser larges bandes sous forme de subvention.
- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img