11 mai 2021

Rentrée fiscale 2021 : Plus de 944 milliards de FCFA attendus par la DGI du Burkina

Articles Connexes

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

FASOFOOT : L’ASK et le KIKO FC montent en première division

Les lampions se sont éteints sur la saison 2020-2021 du championnat burkinabè de deuxième division. L’ASK et le KIKO FC sont sacrés champions respectivement dans la poule A et dans la poule B et montent en première division pour la saison 2021-2022.

Culture : Le Dr Landry Yaméogo décortique le rôle du poète dans la société

Dans le cadre des activités de la 2e édition du ‘’Prix international de la poésie Jacques Prosper Bazié’’, une conférence publique sur le rôle de la poète dans la société a été animée ce mardi 11 mai 2021 par le Dr Landry Yaméogo.

Burkina Faso : La loi de finances rectificative 2021 adoptée

La représentation nationale a examiné et adopté ce mardi 11 mai 2021, le projet de loi de finances rectificative. C'était au cours d'une plénière présidée par le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Réconciliation nationale : Le HCRUN remet son rapport de fin de mission à Eddie Komboïgo

Le chef de file de l'opposition politique (CFOP), Eddie Komboïgo a reçu une délégation du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale (HCRUN) conduite par son président, Léandre Bassolé, ce mardi 11 mai 2021, au siège du CFOP. A cette occasion une copie du rapport de fin de mandat de l'institution a été transmise au chef de file de l'opposition politique.

La Direction Générale des Impôts (DGI) a effectué sa 6e rentrée fiscale 2021 le jeudi 21 janvier 2021 à Banfora dans région des Cascades. Elle a fait le bilan des activités de 2020 et annoncé des perspectives pour l’année 2021.

La direction générale des impôts a fait le bilan des activités 2020 et donné les perspectives pour 2021 lors de la rentrée fiscale tenue le 21 janvier 2021 à Banfora.

Au titre des performances de recouvrements, l’année fiscale 2020 qui vient de s’achever a été assez éprouvante pour les finances publiques, les contribuables et le personnel de la DGI à cause de l’impact négatif de la situation sécuritaire et de la crise sanitaire due à la pandémie du covid19.

Fort heureusement, les efforts des agents de l’administration des impôts et le civisme fiscal de bons nombres de contribuables ont permis à la DGI de dépasser ses objectifs de recouvrement.

Lire aussi : Burkina Faso : Les nouvelles lois fiscales qui entrent en vigueur en 2021

En effet, sur une prévision annuelle de 843,88 milliards FCFA, 859,943 milliards ont été recouvrés pour le budget de l’Etat soit un taux de réalisation de 101,9%.

Pour les budgets des collectivités territoriales, 30,324 milliards FCFA ont été recouvrés sur une prévision annuelle de 34,13 milliards FCFA soit un taux de recouvrement de 88, 85%.

Au titre des actions majeures qui ont fortement contribué à l’atteinte de ces performances de recouvrement, l’on retiendra le dynamisme insufflé par l’équipe directoriale qui a effectué des tournées dans les treize régions du pays pour galvaniser les agents et apporter les réponses nécessaires aux difficultés auxquelles ces derniers faisaient face. Aussi, d’autres actions ont été menées à savoir :

➢ La dématérialisation des procédures fiscales

Dans le souci de faire de l’administration fiscale, une administration moderne, performante et centrée-usager, la Direction générale des impôts (DGI) a placé la digitalisation de ses services au centre des actions prioritaires en 2020. Ainsi, les téléprocédures ont atteint un niveau satisfaisant avec la généralisation de l’utilisation de la plateforme eSINTAX à tous les contribuables depuis le 1er mars passé. Aussi, l’année a été marquée par la poursuite des formations et sensibilisation des contribuables pour leur adhésion à eSINTAX. De plus, des bornes d’accès à eSINTAX ont été installées à la Direction des grandes entreprises (DGE) et dans deux Directions des moyennes entreprises (DME) du Centre pour faciliter l’utilisation de la plateforme.

S’agissant toujours de la dématérialisation des procédures, on peut noter également l’opérationnalisation du module de paiement de la Taxe sur les véhicules à moteur (TVM) par MOOV Money.

➢ La promotion du civisme fiscal

La promotion du civisme fiscal a été accentuée en 2020. Grâce au concours financier du Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT), une campagne de communication et de sensibilisation sur le civisme fiscal a été organisée dans six régions du Burkina Faso à savoir la Boucle du Mouhoun, le Centre-Ouest, le Centre-Sud, les Hauts-Bassins, le Nord et le Sud-Ouest.

Par ailleurs, comme annoncé lors de la 5e Rentrée fiscale à Bobo-Dioulasso, la DGI a institué un prix de l’excellence dénommé « Prix de l’excellence de la Direction générale des impôts (PRIEX-DGI) » pour stimuler le civisme fiscal et promouvoir les valeurs professionnelles et morales au sein de l’administration des impôts. La première édition du PRIEX-DGI a eu lieu le vendredi 18 décembre dernier et a permis de récompenser les meilleurs agents et les meilleurs contribuables.

➢ Le renforcement de la lutte contre la fraude fiscale

➢ L’amélioration de la gestion domaniale, foncière et cadastrale

L’on notera à ce niveau la poursuite de l’opérationnalisation du cadastre fiscal, et une amélioration du suivi des délais de délivrance des titres de jouissance et de propriété. Ainsi, au 31 décembre 2020, les statistiques en la matière font ressortir que la DGI a délivré :

– 5130 titres de jouissance (permis urbain d’habiter et permis d’exploiter) ;

– 1349 cessions définitives de terrain soit 849 titres fonciers pour les particuliers, 485 titres fonciers dans le cadre du protocole avec Bagré Pôle, 15 titres fonciers dans le cadre du protocole avec le Programme d’investissement forestier (PIF) ;

-3944 dossiers de cessions provisoires.

Perspectives pour 2021

Pour l’année 2021, la direction générale des impôts espère mobiliser 944 213 027 000 F CFA soit plus de 100 milliards de plus qu’en 2020.

« La tâche est laborieuse mais pas impossible avec le soutien de tous. Pour réussir ce challenge, nous devrons redoubler d’ardeur à la tâche, réajuster nos méthodes de travail et nos comportements. Toutefois, il est certain que nous avons besoin de l’accompagnement de nos partenaires que sont les contribuables et tous les usagers de nos services», a déclaré Moumouni Lougué, Directeur Général des impôts.

Les actions qui seront menées en 2021 seront essentiellement orientées vers l’amélioration du service au contribuable. Elles seront centrées sur deux axes majeurs, selon Moumouni Lougué DG des impôts. Il s’agit principalement de la poursuite de la digitalisation pour un meilleur confort d’accomplissement du civisme fiscal et le renforcement de la communication sur les textes fiscaux et les procédures fiscales.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

FASOFOOT : L’ASK et le KIKO FC montent en première division

Les lampions se sont éteints sur la saison 2020-2021 du championnat burkinabè de deuxième division. L’ASK et le KIKO FC sont sacrés champions respectivement dans la poule A et dans la poule B et montent en première division pour la saison 2021-2022.

Burkina Faso : La loi de finances rectificative 2021 adoptée

La représentation nationale a examiné et adopté ce mardi 11 mai 2021, le projet de loi de finances rectificative. C'était au cours d'une plénière présidée par le président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Réconciliation nationale : Le HCRUN remet son rapport de fin de mission à Eddie Komboïgo

Le chef de file de l'opposition politique (CFOP), Eddie Komboïgo a reçu une délégation du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale (HCRUN) conduite par son président, Léandre Bassolé, ce mardi 11 mai 2021, au siège du CFOP. A cette occasion une copie du rapport de fin de mandat de l'institution a été transmise au chef de file de l'opposition politique.
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!