23 septembre 2021
spot_img

Situation nationale : « le MPP préfère défrayer la chronique dans des affaires de détournements» Adama Coulibaly, APP/Burkindi

L’infoH24.info a tendu son micro au président de l’APP/Burkindi par rapport à la situation nationale marquée par l’insécurité et la démission du CFOP au dialogue politique qui devrait déboucher sur la recherche de solutions aux préoccupations nationales. Pour Adama Coulibaly « Le CFOP et ses alliés ont raison de dénoncer l’incapacité du gouvernement à assurer la sécurité des burkinabè ».

L’Info24.Info : Le chef de file l’opposition politique, Eddie Komboïgo boycotte le dialogue politique et veut marcher pour dénoncer l’incapacité du gouvernement a assurer la sécurité, quelle est votre analyse? Quelle sera donc l’issue de la réconciliation nationale engagée ?

Adama Coulibaly : Il faut avant tout signaler que ce dialogue politique dans sa forme adoptée par le régime MPP est une supercherie pseudo-démocratique. En effet, il écarte une partie substantielle des forces vives de notre pays, à savoir les partis politiques légalement reconnus mais non affiliés ni à l’APMP, ni au CFOP et qui sont les plus nombreux, regroupés ou non au sein de l’ONA ; ainsi que les organisations actives de la société civile et les organisations syndicales. Le CFOP y a participé sous cette forme douteuse en 2019 et en juin 2021 avant de se retirer pour cette dernière session.

Le CFOP et ses alliés ont raison de dénoncer l’incapacité du gouvernement à assurer la sécurité. C’est une triste et macabre réalité que l’APP/Burkindi dénonce depuis 2018. Ce pouvoir MPP qui a trahi les idéaux de l’Insurrection est loin d’incarner la solution aux problèmes de sécurité du pays.
Par contre, il faut se réjouir de la prise de position du CFOP en faveur de nos populations, il faut se rappeler que c’est sous le régime du CDP dont le Président actuel est le CFOP, que certains de ceux qui endeuillent aujourd’hui notre peuple avaient gite et couvert à Ouaga. Alors il est bon que les dirigeants actuels du CDP se rendent compte de l’importance de combattre ensemble les maux qui font du tort à notre peuple.
Sur le sujet de la réconciliation nationale, c’est encore un acte de diversion de ce régime qui creuse les fossés entre les citoyens et l’État défaillant, crée un ministère de la réconciliation nationale à côté du HCRUN, de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes, du Médiateur du Faso, tous budgétivores sans résultat probant. Ce pouvoir joue constamment au pompier pyromane, depuis plus de 30 ans que ses principaux dirigeants sont aux affaires, depuis l’ancien régime jusqu’à nos jours. La voie de la vraie réconciliation, c’est l’efficacité de la lutte contre le terrorisme avec l’implication de tous les patriotes, l’arrêt des tueries, de la division et de la stigmatisation, l’application stricte de la justice et la bonne gouvernance. Au lieu de cela, le MPP et son APMP préfèrent défrayer la chronique dans des affaires de détournements y compris à la Présidence du Faso et au Ministère de la Défense, des révélations d’achats de biens immobiliers à l’étranger par des ministres et autres responsables étatiques.

L’Info24.Info : Plusieurs organisations de la société civile demandent à la population de marcher pour dénoncer non seulement le terrorisme, mais aussi l’incompétence de l’État de garantir la sécurité ; comment appréciez-vous cette action?

Adama Coulibaly: Dans tout pays qui se respecte et pour toute nation soudée, les problèmes des uns sont la préoccupation des autres. Chez nous, après un des attentats les plus meurtriers de l’agression terroriste barbare de notre patrie à Solhan, le Chef de l’État n’a pas eu le moindre mot public de compassion aux victimes avant son adresse à la Nation intervenue 3 semaines après le drame. Il s’était contenté de décréter un deuil national de 72h. Suite à l’attentat de Charlie Hebdo en 2015, le MPP avait immédiatement publié une déclaration pour apporter son soutien au peuple français qui manifestait largement partout en France. Rappelez-vous que certains Chefs d’État africains sont allés carrément manifester à Paris. Par contre, lorsqu’il s’agit de soutenir la population burkinabé martyrisée, endeuillée et traumatisée, la galaxie MPP et ses deux présidents que sont Roch KABORE, Président du Faso et Simon COMPAORE, Président du MPP appellent à ne pas manifester, au nom d’une unité qu’ils ont largement contribué à lézarder.

En réalité, ce sont les populations sans défense, abandonnées à leur sort macabre, sous couvre-feu sans protection des FDS, fatiguées de se faire massacrer et constatant l’inaction de l’État, qui ont décidé de manifester. Entre-temps, au cours du dialogue politique, si l’on en croit le CFOP, l’APMP a voulu évacuer la question sécuritaire en 1h30, au profit de la loi électorale qui la préoccupe en priorité. Voici la considération réelle que nos autorités accordent à la mémoire de nos martyrs et la sécurité de nos populations, sans oublier l’occupation de notre territoire. Alors, il est normal et logique pour les patriotes et l’ensemble du peuple traumatisé de manifester son ras-le-bol face à cette situation et face à l’immobilisme et l’incompétence au sommet de l’État. Nous soutenons sans réserve et sous toutes les formes républicaines possibles les populations victimes du terrorisme et de la mal gouvernance.

L’Info24.Info : Selon le gouvernement , l’attaque de Solhan a fait apparaître les éléments nouveaux tels que l’âge des assaillants compris entre 12 et 14 ans , la participation des femmes à l’indication des concessions de certains citoyens en vue d’assassinat, l’attaque d’un site d’orpaillage ; Comment expliquez-vous cette nouvelle donne?

Adama Coulibaly: Lorsque dans un pays en guerre l’exemple donné par les premiers responsables c’est la corruption dans tous les domaines y compris électorale, la fraude à tous les étages, le clientélisme, les détournements de deniers publics aux plus hauts niveaux de l’État, le piétinement de la justice et les achats compulsifs de maisons et appartements à l’étranger pendant que le pays est au bord de l’abîme, c’est toujours le chaos au bout du compte. Il ne faut pas s’étonner que dans les régions abandonnées depuis des décennies par ces prédateurs plus que trentenaires au pouvoir, nos enfants sans perspective et parfois orphelins du fait de cette gestion calamiteuse soient des proies faciles aux mains des forces du mal. Cela montre le terrible niveau de déliquescence morale, politique et sociale de notre pays et le désarroi de ceux qui pourraient être des veuves et orphelins de cette sale guerre où les criminels se logent principalement chez les terroristes, et parfois aussi malheureusement parmi les forces chargées de la protection et la défense des populations. Pour ce dernier cas les crimes abominables de quelques brebis galeuses ne sauraient ternir l’image de l’ensemble de nos braves FDS et leurs supplétifs, encore moins les disqualifier. Tout cela est injuste et indigne de notre pays. Notre conscience humaine et notre lucidité patriotique sont interpellées.

L’Info24.Info: Les VDP dénoncent leur abandon par le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité ? Que proposez-vous?


Adama Coulibaly: Nous avions déjà dénoncé la méthode cavalière avec laquelle le MPP et ses alliés avaient pris la décision de mise en place des VDP et les risques majeurs que cela comportait, à un moment où nos FDS avaient grand besoin de soutien en équipements, de soutien moral et de formation adaptée. A l’évidence, plusieurs d’entre les VDP serviraient de chair à canon, lisions-nous dans le presse. Rappelez-vous que c’est à partir de la décision de création des VDP que les terroristes ont commencé à s’en prendre directement et de manière massive aux populations civiles dans les villages, en ciblant principalement les hommes valides. Sans avoir à l’évidence équipée convenablement nos FDS, le gouvernement MPP a libéré l’ancien ministre de la défense soupçonné de détournement de deniers publics. Comment voulez-vous qu’un tel pouvoir aussi irresponsable, respecte ses engagements vis-à-vis des VDP, alors même qu’il abandonne nos FDS et nos populations victimes de tueries ou réfugiés internes ? C’est l’incompétence au sommet. Ce gouvernement manque totalement d’audace et d’imagination, sauf pour la mal gouvernance et la répression éventuellement des manifestants. Nous sommes tous en danger avec ce gouvernement si nous ne l’obligeons pas à assumer ses responsabilités, toutes ses responsabilités ou à démissionner s’il s’entête. Il faut mettre la pression populaire pour le réveil de ce pouvoir, s’il en est encore capable. Les manifestations font partie de cette action salvatrice. Nous ne les laisserons pas détruire notre Patrie par leur inaction et manque de vision pour leur faire plaisir.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires