27 février 2021

22è anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : Le Balai Citoyen pose le débat sur les combats de l’homme

Articles Connexes

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

Demande d’arrêt de son mandatement : Bassolma Bazié réagit à la réponse de l’ASCE-LC

Demande d'arrêt de son mandatement : Bassolma Bazié réagit à la réponse de l'ASCE-LC qui le félicite pour son intégrité

Dans le cadre de la commémoration du 22è anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, le mouvement le Balai citoyen a organisé le 12 décembre 2020 un panel autour du thème « Norbert Zongo, un modèle de combat pour la justice, la démocratie et le développement ».

Ils étaient trois panélistes conviés par le Balai Citoyen à se prononcer sur l’œuvre et le combat du journaliste d’investigation, Norbert Zongo assassiné le 13 décembre 1998. Le thème “Norbert Zongo et la presse dans le combat pour les libertés et la justice” a été développé par Boureima Ouédraogo, journaliste d’investigation et directeur de publication du journal Le Reporter. Pour lui, le directeur de publication du journal d’investigation L’Indépendant « est entré dans l’histoire comme l’un des dignes fils de ce pays ». Le journaliste assassiné il y a 22 ans aujourd’hui a mené une vie et un combat qui ont inspiré beaucoup de personnes ». De nombreux journaux d’investigation sont nées à sa suite car Henri Sebgo c’était une plume mais aussi « une conviction que personne n’a un avenir dans un pays qui n’en a pas ». Renonçant au confort de fonctionnaire, il a rejoint le privé pour mener son combat afin que nul ne s’approprie les biens du Burkina Faso. Le communicateur Boureima Ouédraogo est revenu sur les premières enquêtes de Norbert Zongo jusqu’à la dernière, l’affaire David Ouédraogo, avant de souhaiter qu’il y ait encore plus de journalistes « qui parlent aux citoyens, qui les interpellent et qui défendent des principes ».

Lire aussi : Affaire Norbert Zongo: Le dossier avance selon le Procureur du Faso

Le Dr Abdoulaye Barro, représentant résident du Netherlands institute for Multiparty Democracy (NIMD) a également parlé de Norbert Zongo (ndlr :  qu’il a connu et rencontré). Il a d’abord précisé que le journaliste Norbert Zongo a grandi dans un contexte de domination maxiste-léniniste mais il a réussi à se reconvertir. Sa conviction pour la démocratie l’a poussé à appeler les populations à exiger une meilleure gestion de la chose publique. Ainsi, dira le Dr Abdoulaye Barro, « Norbert Zongo était un prophète désarmé, prenant parti pour les faibles ».

Une vue des participants au panel ©L’InfoH24

Un troisième panéliste, Dr Thomas Ouédraogo, Enseignant Chercheur et Directeur Exécutif du Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD). Il s’est appesanti sur “Norbert Zongo et le Développement”. Pour lui, le développement ne se mesurant pas sur les chiffres, il a expliqué que le combat du journaliste d’investigation était pour « l’épanouissement et le bien-être » des citoyens. Cependant, des défis restent à relever. Le Dr Thomas Ouédraogo les nommera : « timidité ou absence d’élites transformatrices, le contrôle de l’armée, la conviction et la culture démocratique largement partagée, l’absence de tout contrôle de puissance étrangère, le renouvellement de la classe politique ».

Norbert Zongo était un prophète désarmé” dixit Dr Abdoulaye Barro du NIMD ©L’InfoH24

Selon les responsables du Balai Citoyen, il s’est agit de saisir cette occasion pour sensibiliser l’opinion sur les idéaux de justice, de démocratie et de développement prônés par l’illustre journaliste, Norbert Zongo, allias Henri Sebgo.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!