24 octobre 2021
spot_img

Affaire Thomas Sankara : Deux députés français réclament la livraison du 3è lot d’archives

Deux députés français ont interpellé le président Emmanuel Macron en lui demandant la livraison du troisième lot d’archives sur l’affaire Thomas Sankara.

Le député de Seine Maritime Jean-Paul Lecoq, du parti communiste et le député de la Seine-Saint-Denis Alexis Corbière, du parti de la France Insoumise ont interpellé le président Français, Emmanuel Macron à travers une correspondance sur le troisième lot d’archives à propos de l’affaire Thomas Sankara.

En effet, dans une correspondance en date du 06 novembre 2020, le député français Jean-Paul Lecoq a interpellé le président Français Emmanuel Macron sur le dossier Thomas Sankara.

Selon lui, après 35 ans de l’assassinat du président Thomas Sankara et malgré l’avancée de la justice burkinabè, il s’inquiète du fait que « tous les éléments ne soient pas encore mis à disposition par la France pour le procès ».

Il a avancé que la France n’aurait toujours pas livré le troisième lot d’archives attendu par la justice burkinabè.

Le député de la Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière a embouché la même trompette que son collègue dans une correspondance adressée au premier ministre Jean Castex.

Il a souhaité la coopération du gouvernement français dans le dossier pour « que la lumière soit faite sur l’assassinat de celui qui a dirigé le pays de 1983 à 1987. ».

Pour ce faire, Alexis Corbière a demandé une « dérogation permettant ces déclassifications à l’instruction générale interministérielle (IGI).

Les Burkinabè et les Africains nourrissent l’espoir que le président Français Emmanuel Macron donnera une suite favorable pour la livraison du 3è lot d’archives.

En somme, les deux députés français réclament au président Emmanuel Macron la mise en œuvre de son engament pris à Ouagadougou le 28 novembre 2017 de « déclassifier » et permettre la « consultation » de « tous les documents produits par des administrations françaises pendant le régime de Sankara et après son assassinat

Lire aussi : Affaire Thomas Sankara : la France accusée de retarder le dossier

En rappel, dans un communiqué, le réseau international Justice pour Sankara justice pour l’Afrique accusait la France de retarder le dossier. Le réseau avait exigé du gouvernement français la transmission du troisième lot d’archives sur l’affaire Thomas Sankara. L’organisation militant en faveur de la justice pour Sankara avait soutenu qu’il prendrait des dispositions pour que certains députés « interpellent le gouvernement français afin que celui-ci s’explique sur ce retard ».

Leurs interpellations semblent avoir trouvé un écho favorable avec la montée au créneau de ces deux députés français.

Il ne reste qu’à croiser les bras, et à espérer que le président Français Emmanuel Macron donne une suite favorable et dans un délai raisonnable à ces différentes interpellations.

Articles Connexes

27e édition du FESPACO : L’Etalon d’or de Yennenga revient à « La femme du...

0
Débutée le 16 octobre dernier , la 27 édition du FESPACO a refermé ses portes ce 23 octobre 2021 avec l'étalon d'or de yennenga attribué au long métrage " La femme du Fossoyeur" du réalisateur somalien Khadar Ahmed.

Coupe CAF : L’ASFA YENNEGA éliminée par la modeste équipe du Binga FC

0
L’ASFA YENNEA est tombée dans l’après-midi de ce samedi 23 octobre 2021 face au Binga FC du Mali qui évolue en deuxième division. Les Asfagiens ont été battus aux tirs aux buts 7-6 après un score de 1-0 à la fin du temps règlementaire.

Ecole nationale des Eaux et Forêt : La Promotion «Résilience» prête à servir

0
La tradition a été une fois encore perpétuée ce vendredi 22 Octobre 2021 à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêt (ENEF) de Dindéresso avec...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires