23 septembre 2021
spot_img

Agropastoralisme : Le Conseil Régional du Nord à la recherche d’un schéma directeur conciliant

Le Conseil Régional du Nord a procédé ce lundi 15 mars 2021 au lancement du projet d’Appui à la Stabilisation des régions du Nord, de l’Est et du Sahel qu’il a initié dans le cadre du renforcement de l’agropastoralisme et du pastoralisme. Ce nouveau projet qui concerne les régions du Nord, de l’Est et du Sahel a pour objectif de trouver des pistes pour une meilleure promotion du pastoralisme dans les zones concernées.

C’est la salle de réunion du Conseil régional du Nord qui a abrité cet atelier  regroupant les autorités administratives et communales, organisations de la société civile, les services techniques, partenaires techniques et financiers et les acteurs des filières concernées. L’objectif de ce nouveau projet sur le pastoralisme est accompagné par l’Association pour la Promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS), à en croire l’Emir de Baraboulé, Amadou Hamadou DICKO représentant des partenaires financiers.

Le présidium durant la cérémonie

Un projet d‘une importance certaine dans les zones concernées

Intervenant au nom des partenaires financiers, L’Emir de Baraboulé a d’abord décliné l’importance de la mise en place du projet dans un secteur capital de l’économie Burkinabè. Il soutiendra, qu’il est nécessaire de mettre en place cet outil de recherche d’entente entre éleveurs et agriculteurs. Une chose qui contribuera d’une part à la stabilité, à la consolidation de la cohésion sociale, et d’autre part au renforcement du secteur, qui contribue fortement au développement du pays. Le Secrétaire Général de la région du Nord, Kouka Jérémi Ouédraogo, représentant le Gouverneur a salué le Conseil Régional du Nord pour cette initiative, qui à terme permettra d’avoir un meilleur schéma pastorale source de paix. « Les conflits communautaires sont récurrents au sein de nos populations, pire les tensions violentes entre éleveurs et agriculteurs ont longtemps aussi fragilisé le bon vivre ensemble dans plusieurs localités au pays des hommes intègres » a-t-il poursuivi. 

Contribuer au développement durable des régions

Selon, le Président du Conseil Régional du Nord, Bila Réné Zida, le pastoralisme génère annuellement plus de dix milliards de francs CFA au profit de la région du Nord. Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt car les acteurs sont confrontés à plusieurs difficultés qui sont des conflits communautaires. A l’en croire, ces tentions continuent au sein des populations et débouchent parfois à l’extrémisme violent. C’est dans ce souci, que le Conseil Régional du Nord,  porte d’entrée du développement  économique et social a initié ce projet favorablement accueilli par l’APESS d’où son soutien financier et technique.

Les participants présents à l’atelier

Le Président du Conseil Régional n’a pas manqué de traduire ses remerciements au partenaire pour l’accompagnement qui va certainement contribuer à un développement durable. Cette journée sur le pastoralisme a essentiellement été meublée par des communications suivies d’échanges portant sur l’état des lieux du secteur de l’élevage, la situation de la transhumance dans le contexte d’insécurité, l’élevage et l’entente pastorale.

 Gaël Traoré (Correspondant)

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires