21 octobre 2021
spot_img

Burkina Fao : L’UPC de Zéphirin Diabré s’inscrit dans la majorité

Au cours d’une cérémonie tenue au siège du parti à Ouagadougou en fin de soirée du 12 janvier 2021, Zéphirin Diabré a annoncé que son parti, l’union pour le progrès et le changement (UPC) est désormais dans la majorité en répondant favorablement à l’appel du Président du Faso.

«Cette année 2020 a été une année de bataille politique » confie d’emblée Zéphirin Diabré, le président de l’UPC. Au bout de cette bataille, le parti a perdu son poste de chef de file de l’opposition politique (CFOP) du Burkina Faso. Ainsi, argumente Zéphirin Diabré, « les électeurs ont choisi de ne plus voir notre parti diriger le CFOP. Nous en prenons actes. »

Si ces propos sonnent comme un échec, pour le président du parti du « lion », les militants doivent se réjouir car le parti a battu d’autres formations politiques au cours de la bataille. Au futur CFOP, le CDP, Zéphirin Diabré a formulé des vœux. Pour lui, il faudra que le CDP contribue à l’enracinement de la démocratie au Burkina Faso entant que CFOP.ù

Lire aussi : 1er gouvernement de Christophe Dabiré 2 : 25 ministres, 3 ministres d’Etat et 7 ministres délégués

Quant à la nouvelle configuration politique du pays, « l’UPC a répondu favorablement à l’appel du Président du Faso » confie Zéphirin Diabré, avec sa nomination comme ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso en charge de la réconciliation nationale.

« Les termes de cette nomination montrent clairement que nous sommes sur le registre d’une mission précise à exécuter aux côtés du Président du Faso (…) et pour le seul bien du Burkina Faso ».

« L’UPC ne siège plus au sein de l’Opposition Politique »

Pour ce faire, « nous remercions le Président du Faso pour la considération accordée à notre parti en pensant qu’il est en capacité de conduire cette délicate mission », foi de celui que ses militants appellent le « Red Bull ».

En conséquence, et « après avoir été un parti d’opposition pendant 10 ans et après avoir dirigé le chef de file de l’opposition de 2012 à 2020, l’UPC ne siège plus au sein de l’Opposition politique du Burkina Faso », confie finalement Zéphirin Diabré. Pour la mission qui lui a été confiée, « nous définirons bientôt les modalités de notre travail en commun » de concert avec les autres partis appelés à gouverner avec le MPP (ndlr : parti majoritaire).

C’est « une nouvelle étape qui s’ouvre pour nous, précise le désormais ministre en charge de la réconciliation nationale.  

Tout en formulant des vœux de bonne année 2021 au parti, aux militants et aux Burkinabè, le ministre de la Réconciliation nationale n’a pas non plus manqué de présenter ses excuses « à ceux qui m’ont offensé » et à ceux à qui il aurait causé du tort. A ces derniers, « j’ai déjà pardonné », confesse-t-il.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires