5 mars 2021

Burkina Faso : La culture des légumineuses pour stopper la pauvreté

Articles Connexes

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

« Les légumineuses au service de systèmes alimentaires durables et d’une alimentation saine ». C’est sous ce thème que le Burkina Faso célèbre la journée mondiale des légumineuses 2021. L’annonce a été faite par le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) lors d’un point de presse ce mercredi 10 février 2021 à Ouagadougou.

Réaffirmer l’immense contribution des légumineuses à l’agriculture durable et à la réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030 et promouvoir le développement des chaines de valeur des légumineuses en mettant l’accent sur la sensibilisation de l’opinion publique nationale sur l’importante contribution des légumineuses dans l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ce sont entre autres les objectifs visés par la célébration  de cette journée mondiale des légumineuses.

Des collaborateurs du ministre en charge de l’agriculture ©infoh24

Contribuant dans les activités génératrices de revenus, la culture des légumineuses joue un rôle important dans la lutte contre la pauvreté. Au regard de l’importance du secteur, « un plaidoyer sera mené en vue de la mobilisation de financement pour la mise en œuvre du Programme National de Développement des Légumineuses (PNDL) au Burkina Faso » a indiqué le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo.

En effet, cette année, la communauté internationale entend mettre en exergue l’importance et la place des légumineuses dans la diversification des régimes alimentaires des populations et la promotion d’une alimentation plus saine et équilibrée. D’où le sens du thème « les légumineuses au service de systèmes alimentaires durables et d’une alimentation saine ».

A en croire la FAO, les légumineuses contiennent environ deux fois la quantité de protéines présentes dans les céréales, telles que le maïs (22% pour les légumineuses contre 10% pour le maïs). Elles constituent pour la plupart des populations des pays en développement la principale source de protéines. Les légumineuses sont un excellent complément alimentaire pour les nourrissons et les jeunes enfants. Elles les aident à atteindre leurs besoins énergétiques quotidiens.

Des journalistes au cours de la rencontre avec les responbales du ministère ©infoh24

A l’issue de la campagne agricole écoulée au niveau des légumineuses, l’on a  enregistré une production de 704 539 tonnes de niébé, 74 647 tonnes de voandzou, 98 513 tonnes de soja et 630 526 tonnes d’arachide.

Et selon le département de l’agriculture, toutes ces productions sont en hausse continue depuis les cinq dernières années. Cela est le fruit des actions conjuguées du gouvernement à travers le ministère en charge de l’agriculture et de l’engagement des principaux acteurs.

Campagne agricole de saison humide 2020/2021, un excédent brut de 109 321 tonnes enregistré

Quant aux résultats de la campagne agricole de saison humide 2020/2021, la production définitive des cultures céréalières est estimée à 5 179 104 tonnes soit une hausse de près de 5% par rapport à la dernière campagne agricole et en hausse d’environ 13% par rapport à la moyenne des cinq dernières années en dépit de la baisse des superficies céréalières cultivées, des inondations et des poches de sécheresse.

Cet accroissement de la production céréalière est essentiellement lié à l’amélioration des rendements. La production céréalière dégage un excédent brut de 109 321 tonnes avec un taux de couverture des besoins céréaliers au niveau national de 104%.

Le presidium avec le ministre Salifou Ouédraogo au centre ©infoh24

Cependant, l’on note des disparités au niveau provincial quant à la couverture des besoins céréaliers. En effet, 15 provinces sont déficitaires, 09 provinces en équilibre et 21 provinces excédentaires. Le déficit céréalier dans les quinze (15) provinces peut s’expliquer par plusieurs facteurs de risque dont l’insécurité civile, les déplacements de populations, etc.

Pour faire face à cette situation, plusieurs mesures sont en train d’être mises en œuvre. « Il s’agit de faire en sorte que le plus de la production dans les autres provinces puisse aller dans les provinces déficitaires et l’ouverture des boutiques SONAGESS. Ce qui va permettre aux populations d’avoir accès aux céréales à des prix subventionnés » a souligné le ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo.

Les acteurs du dispositif de sécurité alimentaire vont alors élaborer un plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

Les points de vente de céréales aux personnes vulnérables seront réactivés d’ici le mois de mars. Le gouvernement et ses partenaires poursuivront les efforts de soutien aux personnes vulnérables à travers des appuis en intrants et équipements.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!