13 mai 2021

8e session du comité national de gestion du Covid-19 : Le point de la riposte passé au scanner

Articles Connexes

Football : Les Etalons joueront la Côte d’Ivoire et le Maroc en amical

La trêve internationale en Afrique initialement prévue pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 sera mise à profit pour les matchs amicaux. Le Burkina Faso jouera la Côte d’Ivoire et le Maroc dans le cadre de ces matchs amicaux.

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit lundi à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

Le comité national de gestion de la crise de la pandémie s’est réuni autour du Premier ministre Christophe Dabiré ce 1er avril 2021 à Ouagadougou à l’occasion de sa 8è session. Objectif : faire le point de la mise en œuvre de l’ensemble du programme du plan de riposte de la lutte contre le Covid-19. A mis parcours, les chiffres sont en train de baisser mais le comité reste vigilant dans la lutte. Mieux, il reste sur le qui-vive pour continuer le travail et freiner la propagation de la maladie au Burkina Faso.  

Le comité national de gestion de la crise de la pandémie est en conclave pour prendre les meilleures réponses afin d’arrêter la transmission de ce virus. Il s’est réuni dans le cadre de sa huitième session pour donner des orientations et des explications afin d’éviter une résurgence de la maladie dans le pays. Le pays a connu une période où la maladie a pris une montée fulgurante avec les grands regroupements politiques et les fêtes de fin d’année, ce qui a contribué à la propagation communautaire du virus.

Les membres du comité ©infoh24

Mais, “depuis lors, nous avons fait un travail et nous avons eu la satisfaction de constater que les mesures prises ont permis  de freiner la montée de la propagation de cette maladie. Nous devons avoir le triomphe modeste. Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui nous avons des chiffres qui sont en train de baisser que nous devrons être satisfaits de ce résultat en disant que le pire est derrière nous. Nous devons continuer le travail pour freiner la propagation de la maladie dans notre pays” a indiqué le Premier ministre, Christophe Dabiré.

Au stade actuel de la mise en œuvre du plan de riposte contre la pandémie, il y a des questions importantes sur lesquelles il faut que nous puissions opiner. “Il s’agit de la perspective de la réouverture des frontières terrestres parce qu’aujourd’hui la question se pose avec une certaine acuité mais nous ne devons pas céder à la question dans la mesure où nous constatons que dans d’autres régions les gens sont en train de revenir dans une sorte de confinement de leur population” a-t-il-poursuivi.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré ©infoh24

Aussi, la situation actuelle est-elle, “une occasion pour dire au Burkina que comme les chiffres sont en train de baisser, nous allons ouvrir les frontières parce que nous sommes satisfaits de la qualité de notre riposte’’ s’interroge le Premier ministre. Et sur cette question, les membres du comité vont réfléchir et proposer une réponse pour une décision.

Le deuxième élément important à cette rencontre est la question de la vaccination. Avec le ministre de la santé on doit faire le point sans céder à la pression mais en faisant des choix objectifs qui correspondent à la réalité du moment de notre pays. Mais ‘’nous savons que la vaccination est un passage qui permet que ça soit pour cette pandémie ou d’autres maladies. Un moyen efficace d’arrêter la propagation des différentes maladies. On doit réfléchir pour faire des orientations au président du Faso pour amorcer le virage avec la communauté internationale’’ a conclu le Premier ministre, Christophe Dabiré.

  

Le plan de travail du comité pour cette session ©infoh24

Concernant la vie du comité

Selon le chef du gouvernement, le comité national est toujours nécessaire, son existence est utile parce qu’il réunit autour de la table des spécialistes qui, à travers leurs réflexions vont orienter la décision politique. De ce point de vue, je voulais rassurer les uns et les autres que nous n’allons pas dissoudre le comité parce que les chiffres sont en train de baisser. Le comité va exister. Mieux, il est même prévu de voir les faiblesses constatées dans une perspective de faire en sorte que les résultats auxquels nous sommes parvenus sans autosatisfaction soient consolidés.

Les avancées du comité

Selon le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo,  le comité s’est réjoui des avancés de la lutte contre le covid-19 au Burkina en témoigne la stabilisation sur le plan épidémiologique. Le comité a pris acte du point qui a été fait par les membres du comité à travers leur tournée sur toute l’entendue du territoire national pour le point de la lutte décentralisée contre le covid-19.

Sur le cas du vaccin  

A en croire le ministre de la Santé, le comité a échangé sur les avancées du processus d’acquisition de vaccins au Burkina à l’image des autres pays. Le département de la Santé est dans la démarche progressive et en temps opportun le gouvernement prendra une décision afin de faire le meilleur choix pour les Burkinabè.

 

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo et certains responsables et partenaires ©infoh24

Sur l’ouverture des frontières

Le comité a également échangé mais s’en remettra à la décision des chefs d’Etats pour qu’il y ait une coordination sur l’ouverture des frontières afin que chaque pays puisse mettre en place un dispositif pour assurer le contrôle sanitaire au point des frontières. Nous avons ensuite pris les recommandations du Premier ministre pour poursuivre la mise en œuvre du plan de riposte pour une meilleure coordination des activités dans la lutte contre cette maladie.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Football : Les Etalons joueront la Côte d’Ivoire et le Maroc en amical

La trêve internationale en Afrique initialement prévue pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 sera mise à profit pour les matchs amicaux. Le Burkina Faso jouera la Côte d’Ivoire et le Maroc dans le cadre de ces matchs amicaux.

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit lundi à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!