27 février 2024
spot_img

Conseil des ministres : Réengager les FDS pour améliorer la protection des populations civiles

Le conseil des ministres, tenu ce mercredi 5 mai 2021 sous la présidence du président du Faso, Roch Kaboré a examiné les dossiers inscrits à l’ordre du jour, entendu des communications orales et procédé à des nominations. A l’entame du conseil des ministres le gouvernement a eu une pensée de solidarité à l’endroit des familles de nos compatriotes  tués par les attaques  récentes à l’Est  et au Sahel. 

Le gouvernement a réitéré  ses condoléances aux dites familles  et a souhaité prompt rétablissement  aux blessés  de ces attaques tout en réengageant les forces de défense  et de sécurité pour que ces actes ne restent pas impunis  d’une part et qu’il soit amélioré la protection des populations civiles.

Au titre  du ministère des affaires étrangères, le conseil des ministres a adopté six décrets. Trois portent ouverture de consulats honoraires à Bujumbura au Burundi, à Houston (États-Unis) et  à New jersey (États-Unis). Les trois autres  portent nomination des consuls honoraires à ces postes.  Roger Ouédraogo est nommé consul honoraire du Burkina Faso à Bujumbura, Gorge Yamba Kaboré au New jersey et  Rachid Madani  Joseph  Barry à Houston.

Le ministre de la communication, Ousséni Tamboura ©infoh24

Au titre du ministère de l’économie et des finances, le conseil des ministres a adopté deux rapports. Le premier rapport est relatif au bilan 2020 de la mise en œuvre du programme des infrastructures socio-économiques communément appelés PRISE.  Ce programme socio-économique vise une dynamique d’accélération des réalisations,  de développer l’offre d’éducation  et de santé. Par exemple, en ce qui concerne l’offre d’éducation, le bilan 2020 fait ressortir 42 complexes scolaires qui ont été construits. Au titre de l’offre de santé, le programme a pu réaliser 23 centres de santé et de promotion sociale sur un objectif de 25 centres.

Dans un objectif de développer l’accès à l’eau en milieu rural avec 97 forages,  69 ont pu être réalisés et une adduction d’eau potable a pu être achevée. Le 4e objectif de ce programme est de faire en sorte que l’on puisse développer l’offre en bâtiment administratif  dans les régions ou en infrastructures sportives. Un bâtiment administratif a été réalisé.

Toujours dans le cadre de ce programme, le réseau routier a connu un appui en milieu rural. Le conseil a été particulièrement ravi  de constater que le programme a pu réaliser 17 alliés et 13 dalots sur les objectifs fixés en 2019. Au total ce programme a un taux d’exécution globale de plus de 95%  et des dépenses de 11 milliards de F CFA ont permis donc  de réaliser l’ensemble de ces infrastructures sur le budget de l’État.

Le deuxième rapport adopté au titre du ministère de l’économie et des finances est relatif à une demande d’autorisation pour la conclusion de marché par la procédure d’attende directe pour la tranche 2021 du programme. Ces marchés visent la construction de 26 complexes scolaires équipés, 16 CSPS, d’un bâtiment administratif et 92 forages équipés. Le montant de cette autorisation est estimé à environ 6 milliards de F CFA. Cette autorisation vise à donner des marchés à des entreprises locales en l’occurrence les petites et moyennes entreprises.

Des journalistes lors du point du conseil des ministres ©infoh24

Au titre du ministère de l’enseignement supérieur, le conseil a adopté deux décrets portants respectivement création d’emplois et nomination de chercheurs pour le centre de national de recherches scientifiques et technologiques. Ce recrutement permettra au centre d’avoir des directeurs et des maitres de recherche. Le second permet la nomination de quatre directeurs de recherche et 21 maitres de recherches.

Au titre du ministère de l’eau, le conseil des ministres a adopté un rapport relatif à un appel d’offre accéléré pour la construction 48 000 latrines familiales dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest. Il s’agit de faire en sorte qu’à la fin de la réalisation des travaux, qu’il soit disponible des latrines au profit des populations dans le cadre du Programme d’Approvisionnement en Eau et d’Assainissement (PAEA).

Les réalisations permettront d’améliorer significativement l’accès à l’assainissement des bénéficiaires en mettant à leur disposition des ouvrages adéquats. Le conseil des ministres a autorisé l’attribution des marchés à 55 entreprises ou groupements d’entreprises d’une valeur de 9 milliards de F CFA. Le marché est financé pour une partie par la Banque Mondiale et l’autre partie par le budget de l’Etat.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER