23 juin 2021

Culture : C’est parti pour la 2e édition du prix de poésie Jacques Prosper Bazié

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Le comité d’organisation du prix international de la poésie Jacques Prosper Bazié était face à la presse ce mercredi 5 mai 2021 pour parler de la 2e édition qui se tiendra du 11 au 15 mai 2021.

La deuxième édition du ‘’Prix international de la poésie Jacques Prosper Bazié’’ aura lieu du 11 au 15 mai 2021 à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso suite à l’engouement suscité lors de la première édition. C’est ce qu’a annoncé ce mercredi 5 mai 2021 le centre international de recherches et de créations artistiques (CIRC’ART), structure organisatrice de l’évènement. Après la première édition tenue en juin 2019, l’édition de 2020 a été reportée en raison de la survenance de la pandémie mondiale du coronavirus.

Toujours à cause de la pandémie du covid19, cette présente édition sera amputée du volet concours littéraire car impliquant la question de la mobilité des nominés qui sont des ressortissants des différents pays de la sous-région. Il s’agit notamment des pays comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Togo et bien-sûr le Burkina Faso.

Justin Stanislas Drabo, président du CIRC’ART @InfoH24

Pour le CIRC’ART, ce festival littéraire est un cadre de promotion et de professionnalisation des jeunes auteurs, une plateforme sous régionale d’échanges et de partage d’expériences littéraires et culturelles à travers des ateliers d’écriture, des conférences publiques, des résidences de création artistique. Il est destiné aux jeunes âgés de 17 à 30 ans, n’ayant encore aucune publication en poésie à leur actif et ressortissants des différents pays citées ci-haut.

Le CIRC’ART a opté pour la dénomination ‘’Prix international de poésie Jacques Prosper Bazié pour rendre hommage à l’illustre auteur, journaliste, éditeur et homme de culture burkinabè, Jacques Prosper Bazié pour l’immense héritage légué à la postérité et pour son engagement inlassable à la promotion des jeunes auteurs.

Fousséni Kindo, responsable de la communication du CIRC’ART @InfoH24

Face à la situation sécuritaire tendue dans la sous-région avec notamment l’escalade de la radicalisation politique, idéologique, sociale et religieuse assortie de récurrents violents attentats terroristes, le CIRC’ART par la voix de son président Justin Stanislas Drabo entend jouer sa partition dans la promotion de la cohésion sociale et du vivre ensemble à travers le ‘’prix international de poésie Jacques Prosper Bazié’’.

« C’est dans l’optique d’apporter sa pierre à la construction de cet édifice qu’est le vivre ensemble que le CIRC’ART organise le ‘’prix international de poésie Jacques Prosper Bazié qui, avant d’être un concours littéraire, est un cadre de promotion de jeunes talents et leurs productions, un cadre d’échanges entre jeunes auteurs et professionnels de la chaîne du livre et des hommes de médias et enfin un cadre d’intégration sous régionale, de solidarité francophone, d’expression de la diversité culturelle, de partage de valeurs démocratiques et de résilience à la montée du radicalisme et de l’extrémisme violent », explique le CIRC’ART par la voix de son responsable de la communication Fousséni Kindo  lors du point de presse.

Les journalistes mobilisés pour la circonstance @InfoH24

Voici les principales articulations de la deuxième édition du ‘’Prix international de poésie Jacques Prosper Bazié’’ :

Le mardi 11 mai 2021 à 9 heures se tiendra à la salle de conférence du ministère des affaires étrangères à Ouagadougou, une conférence publique sur le thème ‘’Le poète dans la société : regards croisés’’. Elle sera animée par le Dr Landry Yaméogo, Maitre de conférences à l’université Norbert ZONGO de Koudougou et sera modérée par le Pr Yves Dakuo.

Le vendredi 14 mai 201 à Bobo Dioulasso aura lieu sur le coup de 9 heures, un atelier d’écriture sur la poésie à l’institut français de Bobo Dioulasso.

Le samedi 15 mai toujours à Bobo Dioulasso, une conférence publique sera animée à 9 heures sur le thème ‘’Rôle de l’écrivain et de l’intellectuel dans la prévention des conflits communautaires’’. Cette conférence sera donnée par Dr Bruno Doti Sanou et modérée par Fousséni Kindo. Toujours le même jour à 19 heures, il y aura la restitution du spectacle de poésie dramatique sur la grande scène de l’institut français de Bobo Dioulasso. Il s’agit du spectacle ’Le rivage des mirages’’.

Le présidium lors de ce point de presse @InfoH24

En rappel, le centre international de recherches et de création artistiques (CIRC’ART) a été créé en 2015 par un groupe d’artistes professionnels de différentes spécialités (écrivains, dramaturges, chorégraphes, peintres, musiciens, comédiens, journalistes culturels). Il entend apporter sa contribution au développement socio-économique et politique du Burkina Faso à travers la production et l’expression artistique.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!