18 janvier 2022
spot_img

Covid19 : Des productions artistiques pour freiner la propagation du virus au Burkina Faso

Dans le but de limiter la propagation de la maladie à coronavirus, l’organisation des Nations pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont mis en place une stratégie commune pour les 15 états de l’espace CEDEAO. Cette action conjointe concerne plusieurs secteurs dont celui de la culture dénommée ‘’Réponse culturelle commune de l’UNESCO et la CEDEAO’’. C’est ainsi que des œuvres de trois (03) artistes à savoir Patricia Minoungou alias Pam Luster, l’humoriste Philomaine Nanema et le parolier Don Sharp de Batoro ont été retenues pour participer à une campagne de sensibilisation contre le coronavirus. La présentation des œuvres a eu lieu ce mardi 26 janvier 2021 au cours d’un point de presse.

Les artistes ont été sollicités pour créer des contenus et des messages adaptés au public cible (hommes, femmes, jeunes du secteur informel et formel) et aux canaux de diffusion que sont la radio, la télévision, les réseaux sociaux, etc. Ils devaient aussi mettre l’accent sur les mots clés comme la prudence, la vigilance, le vivre-ensemble, la solidarité, la fraternité, la résilience, l’innovation, la victoire face à l’adversité et l’amour de l’autre et la lutte contre la stigmatisation.

Au Burkina Faso, trois artistes ont été retenus à savoir Patricia Minoungou alias Pam Luster, artiste musicienne, Don Sharp de Batoro, parolier et Philomaine Nanema, humoriste, pour participer à la campagne de sensibilisation en proposant des contenus artistiques qui seront diffusés dans différents médias.

Le projet piloté par la commission nationale pour l’UNESCO du Burkina (CNU/Burkina), elle a sollicité les médias pour jouer le rôle de relais auprès de la population. Des œuvres de ces trois artistes essentiellement des contenus audiovisuels ont été présentées aux journalistes en présence de Dr Brice Bicaba, coordonnateur national du comité de riposte contre le coronavirus mais aussi des artistes concernés.

Remise symbolique des œuvres artistiques à Dr Brice Bicaba ©Infoh24

L’œuvre de l’artiste musicienne Patricia Minoungou est un clip vidéo dans lequel elle sensibilise les populations sur les inconvénients du covid19 et le bien-fondé du vivre-ensemble, du respect des gestes barrières et le port du masque de protection, etc. Elle chante en français, en mooré, en dioula, en fulfudé et en langue de signes pour toucher plus de personnes.

De son côté, le parolier Don Sharp de Batoro a choisi un mini sketch en français pour sensibiliser les populations sur l’effectivité de la maladie. Avec ses quatre acteurs dont lui-même, il met à jour certaines idées arrêtées qui ne croient pas à l’existence de la maladie en Afrique ou tout simplement la négligent en foulant aux pieds les gestes barrières et les mesures de protection.

Au premier plan, l’artiste musicienne Patricia Minoungou et l’humoriste Philomaine Nanema ©Infoh24

La troisième œuvre présentée aux journalistes est celle de l’humoriste Philomaine Nanema. Elle a d’abord présenté une œuvre humoristique où elle décrit la situation dans les zones à résidence spontanée couramment appelées zones « non loties ». Elle y montre comment les gens négligent la maladie à leurs risques et périls qualifiant de « maladie de riche ».

Dans un second sketch, Philomaine Nanema dépeint ironiquement les comportements périlleux de certaines personnes du secteur informel notamment dans les marchés et yaars. Dans sa vidéo, elle met en lumière les agissements dangereux de certains citoyens qui manipulent à leur guise certains produits de consommation dans les marchés sans toutefois se protéger et se désinfecter les mains. Des comportements qui favorisent la propagation du virus.

Pour le secrétaire général du CNU/Burkina, Dr Fatié Ouattara, les médias constituent un atout considérable dans la lutte contre le coronavirus. Il invite notamment la presse à se mobiliser autour de cette campagne pour diffuser les messages de sensibilisation afin de gagner « cette guerre sanitaire ». « En temps de guerre, toutes les troupes doivent être mobilisées, même les réservistes. Nous sommes en guerre sanitaire et nous espérons la mobilisation de nos amis de la presse durant cette campagne pour aider à diffuser les messages de sensibilisation de nos artistes », a-t-il déclaré.

Cette campagne commune de la CEDEAO et l’UNESCO se déroulement officiellement jusqu’au 31 mars au Burkina Faso.

Articles Connexes

Situation nationale : «Je lance un appel aux Chefs d’État de la CEDEAO à...

0
L’Initiative de Soutien au Peuple Malien (ISPM), une organisation de la société civile avec à sa tête, l’ancien secrétaire général de la CGT-B,  Bazolma...

CAN Total Energies : Un trio entièrement féminin pour Zimbabwe/Guinée

0
L'arbitre d'origine rwandaise Salima Rhadia Mukansanga entrera dans l'histoire dans les prochaines heures en devenant la première femme à arbitrer un match lors de...

CAN Total Energies 2021 : Les critères généraux de classement dans les groupes

0
A l’issue de la phase de groupes des matches de la Coupe d'Afrique des Nations Total Energies, Cameroun 2021, les équipes seront classées dans...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires