27 février 2021

Elections du 22 novembre 2020 : Antonio Guterres appelle à protéger les civils lors du scrutin

Articles Connexes

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

Dans un communiqué rendu public le vendredi 20 novembre 2020, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a appelé à des élections sécurisées. Tout en félicitant les acteurs pour la campagne électorale apaisé, il exhorte les FDS à sécuriser les civils lors du scrutin.

A la veille du double scrutin du 22 novembre 2020, «le secrétaire général félicite le gouvernement, les leaders politiques et le peuple du Burkina Faso pour avoir fait prévaloir un climat de respect mutuel durant le processus électoral, et ce en dépit des défis auxquels le pays fait face », a déclaré, vendredi, son porte-parole dans un communiqué de presse.

Le Burkina Faso est confronté à des violences et attaques terroristes dans sa partie nord qui ont provoqué le déplacement interne de plus d’un million de personnes.

Lire aussi : Burkina Faso : La CEDEAO et l’UA satisfaites du processus électoral

Les Burkinabè sont invités dimanche à se rendre aux urnes pour élire leur président et leurs députés. Douze candidats brigue la présidence du pays dont le chef d’Etat sortant, Roch Kaboré, qui brigue un second mandat. M. Guterres a appelé toutes les parties prenantes à faire perdurer le climat de respect mutuel afin de garantir que le scrutin se déroule de manière inclusive, crédible et pacifique.

Dans le contexte sécuritaire fragile, « le secrétaire général exhorte les forces de sécurité à tout mettre en œuvre pour protéger les civils durant le vote dans l’ensemble du pays et à agir conformément à la loi », a dit son porte-parole.

Antonio Guterres a réitéré l’engagement des Nations Unies à soutenir les efforts nationaux visant à consolider la gouvernance démocratique, à promouvoir la cohésion sociale et le développement durable au Burkina Faso. 

SourceONU Info
- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!