24 juin 2021

Filière miel du Burkina Faso : Un salon pour la valorisation et la promotion

Articles Connexes

Assemblée nationale : «l’Etat d’urgence a permis l’arrestation de 800 personnes », Victoria Kibora, ministre de la justice

Les députés ont examiné la loi portant prorogation de la durée de l'État d'urgence. Les 127 parlementaires de la 8e législature réunis en plénière, ce 24 juin 2021 ont donné leur quitus à la loi portant prorogation de la durée de l'État d'urgence au Burkina Faso

3e composante du programme Trois Frontières : Le laboratoire citoyennetés renforce la capacité des acteurs communaux

Dans la mise en œuvre de la 3e composante  « Renforcer la cohésion sociale, action « École de la paix », le...

Elections couplées de 2020 : La CODEL livre son analyse sur le Contentieux électoral

La convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) était face aux médias, ce 23 Juin 2021 à Ouagadougou. Objectif, présenter le rapport de suivi du contentieux électoral de 2020 aux lendemains du scrutin couplée

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro conteste le verdict de sa condamnation

Alors que la justice ivoirienne vient de le condamner pour son implication dans la déstabilisation du pays, Guillaume Soro est sorti de son silence pour dénoncer et contester le verdic

Conseil des ministres du 23 juin 2021 : Voici les grandes décisions

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé ce 23 juin 2021 l’hebdomadaire conseil des ministres qui...

Le salon national du miel (SANAM) 1ère édition du genre se veut une vitrine de valorisation et de modernisation du secteur apicole au Burkina Faso. Ouvert ce 17 décembre 2020, le SANAM se tient pendant 72 heures, et les différents acteurs débattront sur la thématique centrale « modernisation du secteur apicole, défis et enjeux pour une économie résiliente au Burkina Faso » et proposent également une foire d’exposition vente du miel et de ses produits dérivés.

La filière apicole est un secteur en plein essor depuis 2017 au Burkina Faso. Dans le cadre programme national de développement économique et social (PNDES), le pays a décidé de structurer les secteurs porteurs. En effet, dans le cadre de la transformation structurelle de l’économie le gouvernement a décidé de privilégier l’approche filière. Et qui dit filière parle de la production, la transformation et de la commercialisation, a souligné Harouna Kaboré ministre du commerce et de l’industrie e de l’artisanat du Burkina Faso.

Beaucoup d’actions sont menées, mais il faut souligner que l’une des difficultés reste l’écoulement. C’est pourquoi les initiatives locales qui permettent au plan national de découvrir les productions nationales du miel et de ses produits dérivés mais aussi un espace de prise contact entre professionnels de la filière miel sont louables a poursuivi Harouna Kaboré, parrain du salon national du miel (SANAM) 2020.

Le salon vient combler un vide au niveau de la chaine de production apicole car au niveau du ministère de ressources animales et halieutiques l’accent était jusque-là mis sur la production et la petite transformation mais avec l’industrialisation envisagée par l’interprofession du miel et le ministère du commerce et de l’industrie et ses partenaires techniques et financiers, il faut un espace plus vaste pour la visibilité et la commercialisation du miel et des produits dérivés, et le SANAM est une aubaine a ajouté le Co-parrain, le ministre Soumanogo Koutou.

Quelques participants à l’ouverture du SANAM 2020 ©L’InfoH24

Intervenant dans le cadre de ce salon, le président de l’interprofession Désiré Yaméogo, a salué l’initiative du salon et précisé les attentes des acteurs à l’occasion du SANAM. Cette filière regroupe aujourd’hui 16 261 apiculteurs pour un revenu de 2,6 milliards de francs CFA entre 2011-2015. Toutefois, le secteur reste peu connu du grand public car le produit phare quand on parle d’apiculture est le miel alors qu’il y a plusieurs produits dérivés et le SANAM est le bienvenu a conclu le président de l’interprofession.


La coupure du ruban marquant l’ouverture du SANAM ©L’InfoH24

En rappel, le salon national du miel est l’œuvre de la chambre du commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) avec le soutien du programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest volet Burkina Faso (PACAO-BF) financé par l’Union européenne. Parmi les attentes du SANAM il y a la découverte des produits dérivés, et à moyen terme le développement des chaines de valeurs.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Assemblée nationale : «l’Etat d’urgence a permis l’arrestation de 800 personnes », Victoria Kibora, ministre de la justice

Les députés ont examiné la loi portant prorogation de la durée de l'État d'urgence. Les 127 parlementaires de la 8e législature réunis en plénière, ce 24 juin 2021 ont donné leur quitus à la loi portant prorogation de la durée de l'État d'urgence au Burkina Faso

3e composante du programme Trois Frontières : Le laboratoire citoyennetés renforce la capacité des acteurs communaux

Dans la mise en œuvre de la 3e composante  « Renforcer la cohésion sociale, action « École de la paix », le...

Elections couplées de 2020 : La CODEL livre son analyse sur le Contentieux électoral

La convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) était face aux médias, ce 23 Juin 2021 à Ouagadougou. Objectif, présenter le rapport de suivi du contentieux électoral de 2020 aux lendemains du scrutin couplée

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro conteste le verdict de sa condamnation

Alors que la justice ivoirienne vient de le condamner pour son implication dans la déstabilisation du pays, Guillaume Soro est sorti de son silence pour dénoncer et contester le verdic
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!