15 avril 2024
spot_img

Lutte anti-terroriste au Sahel : La force Barkhane présente sa nouvelle stratégie

Le commandant de la force Barkhane, le Général Laurent Michon a fait le bilan du désengagement de la force Barkhane au Mali et un point sur  la nouvelle stratégie en cours au Sahel.

Face aux hommes de médias, à la résidence de l’ambassadeur de France au Burkina Faso ce Jeudi 21 juillet 2022, le Général Laurent Michon, commandant de la force Barkhane a fait un point du désengagement de la force Barkhane au Mali. Selon le commandant, « la réarticulation » de la force qui a débuté au Nord Mali se passe « en bon ordre et en sûreté » avec les désengagements des sites emblématiques et symboliques à savoir Kidal, Tessalit et Tombouctou. Il y a aussi le retrait définitif de la force européenne Takuba qui a été acté en début du mois de juillet 2022.

Le bilan fait par le commandant de la force fait état d’environ 4000 conteneurs qui ont été rapatriés et 2500 hommes qui ont replié. Selon le Général Laurent Michon, cette « réarticulation » ne signifie pas une duplication de Barkhane au Niger. En effet, selon le commandant de la force Barkhane, contrairement à l’idée répandue sur les réseaux sociaux selon laquelle les hommes et les équipements seraient redéployés au Niger, il a plutôt évoqué un redéploiement vers d’autres pays comme la Roumanie par exemple.

Vers une présence française discrète et plutôt en soutien

Poussée hors du Mali après neuf ans de lutte anti-terroriste, l’armée française veut continuer à coopérer avec le Niger et d’autres pays du Sahel et d’Afrique de l’Ouest, mais plus discrètement. La nouvelle stratégie de la force Barkhane au Sahel sera marquée par une discrétion des interventions française aux côtés de ses partenaires sahéliens et une coordination plus accrue des actions de développement et de sécurité à la fois. Selon le Général Laurent Michon, bien que le nouveau format de la force Barkhane ne soit encore définitif il y aura une moindre exposition des forces et une concentration des efforts de coordination sur les initiatives de développement et de sécurité.

En clair, la force Barkhane compte se positionner comme une force de soutien derrière ses partenaires sahéliens et interviendra uniquement à la demande de ses derniers.

Selon le Général Laurent Michon, les discussions sur les nouveaux dispositifs militaires sont en cours avec les partenaires sahéliens.

Cette « transformation profonde » de la force Barkhane au Sahel ne sera pas conduite par le Général Laurent Michon qui devrait laisser sa place à un nouveau commandant dans les semaines à venir. En effet, le Général Bruno Baratz devrait prendre la tête du commandement de la force Barkhane dans les jours à venir. Mais qui est ce nouveau commandant ?

Le Général Bruno Baratz prendra très prochainement le commandement de la force Barkhan ©DR

Un officier des forces spéciales à la tête de Barkhane

Actuel chef des forces spéciales de l’armée de terre à Pau, le Général Bruno Baratz succédera dans les prochains jours à Laurent Michon à la tête de l’opération Barkhane.

Bruno Baratz sera ainsi chargé de mettre en œuvre la « réarticulation » de la présence française dans le Sahel. Le Général Bruno Baratz est issu du 1er Régiment de parachutistes d’infanterie de la Marine  (1er RPIMa) de Bayonne. Il a passé la quasi-totalité de sa carrière au sein des forces spéciales. Il a participé à l’essentiel des opérations spéciales des trente dernières années. Il a par ailleurs été à la tête des Eléments français au Sénégal (EFS) de 2018 à 2019.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER