26 janvier 2022
spot_img

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

Dans un communiqué la Police Nationale annonce avoir mis fin au parcours d’un réseau de trafic de personnes. Des victimes majoritairement jeunes étaient appâtées par des offres de formation et il leur était extorqué de fortes sommes d’argent. Ces malfrats profitaient aussi de la vulnérabilité de ces jeunes pour les envoyer dans certains pays voisins.

Le succès de cette opération a été rendue possible grâce à la collaboration effective de la population.

« C’est une société fictive, juridiquement inexistante et forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou. Connue sous l’appellation « Compagnie Internationale de Commerce et de Service », cette entreprise se livrait à des activités illicites dont l’escroquerie portant sur une somme d’environ 7.710.000 FCFA et le trafic de plus d’une centaine de personnes. En effet, prétextant être des formateurs dans plusieurs domaines, notamment la comptabilité, le marketing, l’informatique, les mines et carrières, ces présumés escrocs réussissaient à extorquer d’importantes sommes d’argent à leurs victimes, majoritairement des jeunes, dont l’âge est compris entre 15 et 30ans. Ils les hébergeaient dans les quartiers périphériques de la capitale et les envoyaient souvent même dans des pays voisins », a déclaré la Police Nationale sur sa page Facebook.

Grâce à la collaboration de la population, la Police Nationale, à travers la Division des Investigations Criminelles (DIC) de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ), a mis aux arrêts onze (11) membres dudit réseau.

La Police Nationale invite l’ensemble des citoyens à plus de vigilance relativement à certaines offres d’emplois. Par ailleurs, elle les encourage à dénoncer tout cas suspect aux numéros verts suivants : 17 ; 16 et 1010.

Articles Connexes

Coup d’Etat au Burkina Faso : Un sommet de la CEDEAO prévu dans les...

0
Après le coup d’Etat perpétré par le mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui a chassé Roch Kaboré du pouvoir, la...

Burkina Faso : Le FESCOM promet lutter contre la drogue en milieu scolaire dans...

0
La ville de Banfora abritera du 26 février au 26 mars 2022, le festival de musique et danse en milieu scolaire (FESCOM). Ainsi, durant...

Burkina Faso : «Je suis méfiant vis-à-vis du coup d’état de Damiba», Yacouba Ladji...

0
Le journaliste d’investigation, Yacouba Ladji Bama s’est prononcé sur le coup d’état orchestré par les militaires contre le président Roch Kaboré. Dans une publication...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires