27 novembre 2021
spot_img

Meeting UPC à Ouaga : Le ballet des artistes

Au meeting de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à Ouagadougou le dimanche 15 novembre 2020, des artistes-musiciens d’ici et d’ailleurs ont égayé le public.

Plusieurs artistes-musiciens ont associé leurs voix au meeting du candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré.

Des voix d’ici et d’ailleurs ont chanté pour le champion de l’UPC. Le jeune reggae maker burkinabè, Oscibi Johan a été de la partie. Celui que ces amis du Balai citoyen appelle « Le prisonnier de Kabila » a fait danser le public avec notamment le son « Le serpent n’est pas mort ».

Il n’était pas seul. Awa Boussim était de la partie ainsi que l’artiste Natou. Mais c’est le passage de Jean Zoé qui a le plus réveillé le public. Avec son opus « Tond nina poukamin », il a réussi à faire braquer les caméras et les objectifs des appareils photos sur lui. Les leaders de l’UPC ont dansé avec lui.

Des candidats aux législatives Issouf Nikiéma et Rahinatou Sawadogo esquissent des pas de danse

L’invité surprise, c’est le Groupe congolais Extra Musica qui a enregistré un morceau pour magnifier le candidat de l’UPC, Zéphirin Diabré.

Après le meeting, ce groupe a offert un concert au stade municipal Issoufou Joseph Conombo aux militants du parti du Lion.

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires