25 septembre 2021
spot_img

Réforme des examens au Burkina : « L’accès à l’université ne changera pas» selon le ministre Ouaro

Face aux rumeurs sur les réformes des examens, le ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Stanislas Ouaro et celui de l’enseignement supérieur Alkassoum Maiga ont animé conjointement ce 18 mars 2021, un point de presse sur les nouvelles reformes relatives aux examens du BEPC et du Baccalauréat.

Arrêter la vague de poussière qui enveloppe les réformes des examens et concours au Burkina depuis un certain temps. Surtout assurer les élèves et étudiants que la prise en charge des examens du Baccalauréat par le ministère de l’éducation n’altère en rien la qualité du diplôme.

Les réformes organisationnelles effectuées au Ministère de l’éducation imposaient la relecture des textes réglementaires des examens et concours scolaires. Et l’innovation au niveau de l’examen du certificat d’étude primaire de cette réforme est que désormais, les présidents de jurys sont tenus de transmettre à la fin de la session tous les documents au chef de circonscription d’éducation de base.

Les deux ministres lors de la rencontre avec la presse©infoh24

Au niveau de l’examen du BEPC on relève des innovations majeures par rapport à l’ancien décret. L’organisation de l’examen par les directions provinciales en lieu et place des directions régionales. L’institution d’une commission d’EPS en lieu et place de jurys pour l’administration des épreuves d’Education physique et sportive (EPS) et la dispense aux épreuves physiques et sportives qui est désormais accordée par décision du directeur provincial sur demande formulée par le candidat à laquelle est joint le certificat médical délivré par les services compétents.

En ce qui concerne le BEPC et le BAC « les seconds tours des différents examens ne sont pas supprimés » a déclaré le ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales le Pr Stanislas OUARO.

Mais par contre selon le ministre de l’Education, le nouveau décret portant organisation de l’examen du BEPC stipule la suppression des 2 sujets au choix pour un sujet unique en Histoire-Géographie et en Sciences de la Vie et de la Terre. Elle est motivée du fait que les épreuves de l’examen du BEPC sont utilisées à la fois pour les examens et les concours qui y sont rattachés.



Le ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales le Pr Stanislas Ouaro©infoh24

Notamment l’entrée en seconde, en 1ere année de BEP et 1ere année Bac Pro pour les lycées scientifiques. Les principes pédagogiques imposent que tous les candidats soient soumis aux mêmes épreuves pour les besoins d’équité et de comparabilité des résultats. Les deux sujets au choix sont contraires à ce principe.

De l’organisation du Baccalauréat par le ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales(MENAPLAN)

Il convient de relever que tous les programmes d’enseignement et de formation sont élaborés validés et mis en œuvre dans les classes au niveau de l’enseignement secondaire par les acteurs du MENAPLAN.  Ils travaillent aussi à la production des différentes épreuves administrées pendant l’examen. Ils assurent la correction des copies et la supervision pédagogique de l’examen. C’est la présidence des jurys qui est assurée par les enseignants chercheurs. Par conséquent, ce changement n’altère en rien la qualité du diplôme.

Ce transfert de l’organisation n’est donc qu’une reforme purement administrative. « Dans la sous-région, c’est le ministère de l’enseignement secondaire qui organise le baccalauréat. Les centres de prise de dispositions doivent être harmonisés et il faut que le Burkina Faso se conforme à ses dispositions » a relevé le ministre de l’enseignement supérieur le Pr Alkassoum Maïga.


Le ministre de l’enseignement supérieur le Pr Alkassoum Maïga©infoh24

Concernant ces réformes en cours, les modalités d’accès à l’université ne connaîtront pas de changement et pour cette session de 2021, rien ne va changer. C’est l’office du baccalauréat va organiser le BAC pour la session de 2021 et les seconds tours du BEPC et du BAC ne seront pas supprimés.

Cette décision de l’arrimage du baccalauréat au ministère de l’Education nationale est une promesse de campagne du candidat Roch Kaboré selon les ministres. Un projet de format d’organisation et d’élaboration des textes sont en cours pour permettre au MENAPLAN de réussir de cet examen du baccalauréat pour la session de 2022.

Sur le cas des « 500 bacheliers étrangers non-inscrits à l’université »     

Il précise qu’en plus soucis liés aux orientations des élèves eux-mêmes. Il y a des « élèves qui partaient se fabriquer des relevés pour se faire orienter dans certaines facultés ». « Ils ont renseigné des notes qui ne sont pas des notes du baccalauréat, ce qui est assimilable à une fraude. Ils ont été interpellés et beaucoup ont renseigné les bonnes notes », a-t-il confié, tout en regrettant le fait que « d’autres ont persisté ».

Articles Connexes

Assemblée de Dieu de Gounghin : La 3e journée des missionnaires prévue du...

0
Les réflexions de la 3e journée des missionnaires de l'Eglise des assemblées de Dieu de Gounghin vont se dérouler autour du thème "Financement de la mission : acteurs, stratégies, défis". Cette journée est une vitrine pour la valorisation de l'action des missionnaires tant à l'interne qu'à l'externe. C'est le représentant du parrain, l'apôtre Gilbert Kaboré qui a présidé la cérémonie d'ouverture ce jeudi 23 septembre 2021 à Ouagadougou.

2e Congrès extraordinaire du MPP: Les militants du parti réunis pour resserrer les rangs

0
Le parti MPP de la majorité présidentielle a sonné la glas de sa mobilisation au cours de son 2e Congrès extraordinaire débuté, ce 24 septembre 2021, à Ouagadougou. Les délégués et militants venus des quatre coins du pays ont répondu présents en couleur orange pour rénover les instances dirigeantes du parti.
Effondrement de l’Ecole de Dandé B : L'entreprise et le contrôleur exclus de la commande publique pour cinq ans

Effondrement de l’Ecole de Dandé B : L’entreprise et le contrôleur exclus de la...

0
Dans un communiqué publié sur sa page facebook, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) annonce que des sanctions ont été prises contre...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires