24 février 2024
spot_img

Région de l’Est : L’abandon de la région au cœur d’une marche de protestation le 24 avril 2021

Le mouvement U Gulmu Fi est au devant de la marche de protestation qui se prépare le 24 avril 2021 à Fada. Selon Emmanuel Ouoba, coordonnateur du mouvement et de la marche, l’abandon de la région du Gulmu est au centre des crispations et des mécontentements des citoyens. Pour ce fait, la marche du 24 avril présentera des exigences à satisfaire.

Brandissant la plateforme revendicatives , le Mouvement U Gulmu fi veut attirer l’attention de l’opinion sur les difficultés que traverse la région de l’Est. C’est ainsi que Emmanuel Ouoba et ses acolytes dans une conférence de presse tenue le jeudi 15 avril 2021 dénonçaient le laxisme du gouvernement face aux difficultés du Gourma. Au nombre desquelles l’insécurité, le délabrement des voies de communication, la fermeture des écoles, l’absence d’eau , la vétusté des hôpitaux.
Pour Emmanuel Ouoba, la marche du 24 avril réclame la sécurité. Une
garantie effective pour toute la région. Il s’agit selon lui, de la « sécurité des biens et des personnes dans la région ; la prise en charge adéquate des personnes déplacées internes (Alimentation, logement, Santé, et éducation) ;
La sécurisation effective des ressources et espaces pastoraux conformément à la législation en vigueur».

Emmanuel Ouoba, coordonnateur de la marche du 24 avril 2021

Il prévoit attirer l’attention du gouvernement sur l’extraction des ressources naturelles de la région. C’est-à-dire concernant le Phosphate , une mise en place d’un complexe d’usines d’extraction et de transformation du phosphate dans la province de la Tapoa .

Pour le CHR, le mouvement exige le démarrage effectif de la construction du nouveau CHR promis et la réhabilitation du CHR actuel , en prenant en compte la dotation du CHR en Groupe électrogène performant,
en matériels médicotechniques des différentes unités (Gastrologie, Anatomopathologie, etc.) , en médecins spécialistes et en nombre suffisant.

Outre ces revendications, le mouvement entend exiger le désenclavement et la suspension du recouvrement des taxes routières sur les routes défectueuses jusqu’à leur réhabilitation, l’achèvement diligent des travaux de réhabilitation en cours sur les RN18 section Fada-Bogandé, et RN19 section Kantchari-Diapaga. Le démarrage réel des travaux sur la RN4 dans ses trois sections Gounghin-Fada, Fada-Matiacoali, Matiacoali-Ktc-frontière du Niger, et sur la RN 19 dans sa section Diapaga-Tansarga-Frontière du Benin.
Réhabilitation/bitumage des routes RN 18 dans ses sections Bogandé-Taparko, et Fada-Pama-Frontière Benin), RN 19 (Diapaga-Namounou-Madjoari-Nadiagou-frontière du Togo) ; la RN 24 ( Matiakoali– Gayéri – Liptougou), et des six routes régionales.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER