2 décembre 2023
spot_img

Religion : « Alléluia renvoie au triomphe du Christ sur les forces du mal», l’abbé Alexis Ouédraogo, Directeur de la radio Notre Dame de Kaya

Le dimanche 4avril 2021, les fidèles chrétiens du Burkina Faso à l’instar des autres chrétiens du monde ont célébré la fête de Pâques. Cette célébration qui est précédée d’une pénitence de quarante jours permet au pratiquant de revivre la souffrance du christ. Aussi pour comprendre pourquoi le mot « Alléluia » est employé durant cette période, InfoH24 a tendu son micro posé au directeur de la radio Notre Dame de Kaya, l’abbé Alexis Kouka Ouédraogo relatives au mot « Alléluia» employé durant le temps de carême.

L’InfoH24 : Durant le temps de carême, on emploie le mot «Alléluia» pourquoi ? Quel est son véritable sens ?

L’abbé Alexis Kouka Ouédraogo : Durant le temps de la Pâques, on emploie beaucoup Alléluia. Un mot qu’on a suspendu le jour du mercredi des cendres et qu’on ne prononce plus durant tout le temps de carême, ni dans la liturgie, ni dans les prières de l’Office divin.

D’abord, que veut dire le terme « Alléluia»? Le mot Alléluia est une acclamation très ancienne d’origine hébraïque. Il est composé de deux mots, le verbe «Alal» qui signifie en hébreux « louer» et qui donne le mot «alel» qui signifie «louange». Conjugué à la deuxième personne du pluriel de l’impératif, ça se dit « Allélu» qui signifie «louer» et le nom « Yah» qui est le diminutif de «Yahvé», le terme qui désigne Dieu; ce qui donne Alléluia, «louer Dieu», « louer Yah». C’est un mot que le peuple juif utilisait souvent pour rendre gloire à Dieu, pour exprimer un cri de triomphe. Et, dans la Bible hébraïque, on le retrouve 23 fois dans les psaumes où il est souvent l’inclusion c’est-à-dire, de refrain. Et, dans le nouveau testament, il figure au livre de l’apocalypse, plus précisément au chapitre 19. Avec le mot « Aba» qui signifie «père», le mot « Amen » qui signifie « Ainsi soit-il», le mot « Hosanna» qui signifie « sauve donc» et le mot « Maranata» qui signifie « seigneur vient»; le mot Alléluia est l’un des cinq mots Hébreux et araméens utilisés dans l’Eglise, qui les a gardés tels quels, car ils appartiennent à la liturgie des premiers chrétiens. A l’origine, le mot Alléluia n’était prononcé que le jour de Pâques, pendant le temps pascal. C’est le pape saint Grégoire le Grand au VIe siècle qui a étendu le chant de Alléluia aux dimanches. Et aujourd’hui, on ne le tait plus que pendant le carême.

L’abbé Alexis Kouka Ouédraogo

L’Infoh24 : Pourquoi alors on ne le prononce pas pendant le carême?

L’abbé Alexis Kouka Ouédraogo: Parce que le mot « Alléluia» ; l’exhortation « Alléluia» est trop joyeuse pour être prononcée pendant le temps de pénitence. Donc, on n’emploie pas le mot Alléluia durant le carême, car le carême n’est pas un temps de fête, un temps de réjouissance, un temps de joie. Mais un temps de pénitence et d’abstinence, alors que Alléluia fait vocation, une référence à une situation de joie. On reprend le terme Alléluia lors de la vigile pascale, comme le chant de joie et de triomphe qui célèbre le mieux la résurrection du Christ. Alléluia renvoie donc, à l’allégresse et la joie du fidèle chrétien qui l’emploie pour évoquer le triomphe du Christ sur la mort, pour évoquer sa victoire sur les forces du mal. Tout au long de ce temps pascal, nous disons avec joie, le Christ est ressuscité Alléluia ! il est vraiment ressuscité, Alléluia !

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER