23 juin 2021

Route Manga-Zabré : La fin du calvaire des usagers !

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Fini le calvaire des usagers de la route Manga-Zabré longue de 79 Km. Elle a été inaugurée le samedi 24 avril 2021 par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Longtemps attendue, cette route désormais bitumée met fin aux souffrances endurées de longues années par les populations des régions du Centre-Est et du Centre-Sud, particulièrement celles des communes de Manga, Gogo, Gon-Boussougou et Zabré.

Quatre ans après le lancement des travaux, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a procédé à l’inauguration de cette route à Gon-Boussougou dans la région du centre-sud. La population sortie en grand nombre pour être témoin de cet évènement et manifester sa joie et sa reconnaissance au gouvernement pour la concrétisation de ce projet longtemps attendu. C’est ce que soutiendra le bourgmestre de la commune de Gon-Boussougou, Mohamed Kouraogo Maré. Selon lui, non seulement, la concrétisation du bitumage de cette voie mettra fin au calvaire des usagers mais également contribuera à impulser le développement économique de la région. «Avec cette réalisation, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre dans le domaine du transport, du commerce, des échanges et de la mobilité des personnes et des biens. Cela pour traduire tout le bonheur et le soulagement des populations qui voient en la réalisation de ce projet la concrétisation de l’une de leurs attentes les plus chères ; la fin de leur calvaire sur la RN29. »

La population de Gon-Boussougou est sortie en grand nombre pour exprimer sa joie ©infoH24

Selon Éric Bougouma, ministre des infrastructures et du désenclavement, les travaux de bitumage de la RN 29 s’exécutent dans le cadre du Projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU).Selon le ministre, le bitumage de cette route contribuera à l’amélioration de la croissance économique du Burkina Faso par le désenclavement des zones potentielles de pôles de croissance, à la meilleure circulation des biens et des personnes et à la lutte contre la pauvreté. Le ministre Éric Bougouma a également tenu à répondre favorablement à une des doléances de la population de Gon-Boussougou adressées au gouvernement : le prolongement de la route jusqu’à la frontière ghanéenne. Le ministre des infrastructures Éric Bougouma a, séance tenante, rassuré les populations quant au prolongement de la route grâce à l’accompagnement de la Banque mondiale dans les mois à venir.


Le ministre des infrastructure Éric Bougouma a promis le prolongement de cette route jusqu’à la frontière ghanéenne ©InfoH24

La Banque mondiale, principal partenaire financier du projet à travers sa représentante résidente Maimouna Mbow Fam a souligné que cette route inaugurée facilitera les échanges entres les populations de la localité tout en redynamisant l’activité économique. Elle a par ailleurs interpeller les autorités administratives de la région sur la nécessité de prendre des dispositions pour une préservation de cette route afin de prévenir les dégradations dues à l’utilisation inadéquate notamment des surcharges des véhicules poids lourds. Elle a également exhorté les acteurs du transport à s’investir pour un entretien régulier de la route.

La représentante résidente de la Banque mondiale Maimouna Mbow Fam a exhorté les autorités administratives à s’impliquer pour l’entretien et la préservation de la route ©InfoH24

D’un coût global de 29 475 124 078 F CFA TTC grâce au financement de la Banque mondiale, l’exécution des travaux a été assurée par le groupement d’entreprise ATP-SA/SGTI/KF.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!