3 mars 2021

Téma-Bokin : Le Maire Ernest Nongma Ouédraogo contraint par l’UNIR/PS de démissionner

Articles Connexes

25 ans du FONER : Une célébration sous le signe du bilan et des perspectives

25 ans du FONER : Une célébration sous le signe du bilan et des perspectives

Cyclisme : Neuf Etalons à la conquête des championnats d’Afrique

Neuf Etalons cyclistes vont représenter le Burkina Faso à la 15e édition des championnats d’Afrique de cyclisme 2021 en Egypte. Sept garçons et deux filles représenteront les couleurs nationales à cette compétition.

Burkina Faso : Appelez le 80 00 12 87 pour dénoncer les violences faites aux femmes

Les autorités Burkinabè et leurs partenaires ont mis en place un numéro vert pour lutter contre les violences basées sur le genre. Le numéro vert gratuit 80 00 12 87 permettra désormais de dénoncer et alerter tout cas de violence faite sur les femmes afin de favoriser leur prise en charge rapide et adéquate. Des communications sur la violence faite aux femmes, témoignage des victimes de ces violences, des prestations d’artistes et discours d’autorités politiques ont ponctué cette cérémonie. La cérémonie officielle de lancement de ce numéro vert a eu lieu ce mardi 2 mars 2021 à Ouagadougou sous la présidence du Premier Ministre Christophe Dabiré.

Procès en diffamation contre Yacouba Bama : Le délibéré fixé au 15 mars 2021

Deux mois de prison et une amende de 250 000 F CFA le tout assorti de sursis. Telle est...

CAN U20 : Le Ghana et l’Ouganda valident leurs tickets pour la finale

Le Ghana et la Gambie sont les deux équipes qualifiées pour la finale de la CAN U20 qui se déroule en Mauritanie. Cette finale se jouera le samedi 6 mars 2021.

Ce serait la conséquence d’un nomadisme politique. Le Maire de la commune rurale de Téma-Bokin, Ernest Nongma Ouédraogo est poussé à la démission par son ancien parti politique, l’union pour la renaissance parti sankariste (UNIR/PS). Mais ce dernier résiste.

Selon les informations venues de cette commune rurale, le parti de l’œuf sous lequel Ernest Nongma Ouédraogo a été élu Maire tient à ce que l’édile libère son poste. Le Maire résiste. Et il n’est pas le seul dans la situation.

Des sources dignes de foi indiquent que Ernest Nongma Ouédraogo, Maire de la commune de Téma-Bokin, Bah Mikailou, premier adjoint au Maire de la commune de Téma-Bokin et Yembi Arsène Ouédraogo, conseiller municipal de la commune de Là-Toden, ont battu campagne pour le compte du PUR (Progressiste uni pour le renouveau) lors du scrutin couplé du 22 novembre 2020.

Au regard de ce nomadisme politique, le parti de l’œuf aurait fait constater cette situation et demande au Maire ainsi qu’aux deux autres anciens militants de libérer leurs postes respectifs, leur démission étant de fait.  

Il est revenu à notre Rédaction que Ernest Nongma Ouédraogo aurait reçu l’information venue de l’UNIR/PS lui ordonnant la démission et ce depuis le 28 décembre 2020. Jusque-là, cette démission n’est pas encore effective.

Cependant, certaines sources internes de l’NIR/PS indiquent que le Maire Ernest Nongma Ouédraogo conteste avoir battu campagne pour le PUR. Dans une correspondance adressée au président de l’UNIR/PS, l’actuel Maire de Téma-Bokin estime avoir répondu à une invitation du PUR, tout comme d’autres autorités de la localité.
En plus, il dit n’y avoir ni pris la parole, ni posé d’acte quelconque au cours du meeting. Pour lui, sa présence au meeting de lancement ne fait pas de lui un militant du PUR.

Lire aussi : Nomadisme politique chez les élus locaux au Burkina : Le conseil d’Etat vient de trancher

L’on se souvient que le 3 décembre 2020, le ministère de l’Administration territoriale en charge de l’organisation de la vie des partis politiques demandait l’avis du Conseil d’Etat sur le sort réservé aux élus locaux abonnés au nomadisme politique. Le conseil d’Etat en statuant avait requis la démission des élus locaux qui viendraient à changer de couleur politique.

Sur cet avis du Conseil d’Etat que l’UNIR/PS oppose au Maire Ernest Nongma Ouédraogo, ce dernier, dans une correspondance adressée au Président de l’UNIR/PS estime que, n’ayant pas été sur les listes du PUR pour les élections du 22 novembre 2020, “je ne suis pas démissionnaire de fait de mon parti l’union pour la renaissance parti sankariste”.

Le Maire conclu sa lettre en disant, “veuillez agréer camarade président, l’assurance de mon militantisme réaffirmé”.

Quant au premier adjoint, Mikailou Bah, il a également fourni une réponse au président de l’UNIR/PS dans laquelle, il tient les mêmes arguments que le Maire. Il dit n’avoir pas été sur les listes du PUR et par conséquent, n’est pas un démissionnaire du parti de l’œuf.

Ibrahim BARRY (Correspondant)

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

25 ans du FONER : Une célébration sous le signe du bilan et des perspectives

25 ans du FONER : Une célébration sous le signe du bilan et des perspectives

Cyclisme : Neuf Etalons à la conquête des championnats d’Afrique

Neuf Etalons cyclistes vont représenter le Burkina Faso à la 15e édition des championnats d’Afrique de cyclisme 2021 en Egypte. Sept garçons et deux filles représenteront les couleurs nationales à cette compétition.

Burkina Faso : Appelez le 80 00 12 87 pour dénoncer les violences faites aux femmes

Les autorités Burkinabè et leurs partenaires ont mis en place un numéro vert pour lutter contre les violences basées sur le genre. Le numéro vert gratuit 80 00 12 87 permettra désormais de dénoncer et alerter tout cas de violence faite sur les femmes afin de favoriser leur prise en charge rapide et adéquate. Des communications sur la violence faite aux femmes, témoignage des victimes de ces violences, des prestations d’artistes et discours d’autorités politiques ont ponctué cette cérémonie. La cérémonie officielle de lancement de ce numéro vert a eu lieu ce mardi 2 mars 2021 à Ouagadougou sous la présidence du Premier Ministre Christophe Dabiré.

Procès en diffamation contre Yacouba Bama : Le délibéré fixé au 15 mars 2021

Deux mois de prison et une amende de 250 000 F CFA le tout assorti de sursis. Telle est...
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!