4 mars 2021

Niger : Le dossier Moussa Aksar n’a pas été enrôlé ce 8 janvier 2021

Articles Connexes

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Coupe du Faso 2021 : Voici les affiches des tours préliminaires

Le tirage au sort des tours préliminaires de la coupe du Faso 2021 a eu lieu ce jeudi 4 mars 2021 à Ouagadougou. Elles sont 32 équipes réparties dans deux poules (A et B) qui prendront part à ces tours préliminaires.

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d’Hercules de Zéphirin Diabré

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d'Hercules de Zéphirin Diabré pour instaurer le nouveau pacte social au Burkina Faso

FASOFOOT : Le RCK veut imposer sa tactique à l’EFO

Le championnat national de football de première division jouera sa 19e journée ce weekend. Le Rail Club du Kadiogo (RCK) et l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) étaient face à la presse pour aborder cette 19e journée.

Moussa Aksar, le journaliste d’investigation avait été cité à comparaitre ce 8 janvier 2021 pour diffamation dans son article sur les irrégularités des marchés au ministère de la Défense du Niger. Le dossier n’a pas été enrôlé selon son avocat.

Le journaliste s’est rendu au tribunal selon la formulation de sa citation à comparaitre, mais point de procès. Selon son avocat, Me Boudal Mouloud Effred, « nous sommes là depuis 9 h et apparemment la date a été mal ficelée. Ce sera donc un renvoi à une autre date. Même ceux qui nous ont cité ne sont pas présents à l’audience. Le dossier n’est pas enrôlé. »

Lire aussi : Niger : Le journaliste Moussa Aksar assigné en justice pour son enquête sur les malversations au ministère de la Défense

Quant à la question de savoir ce qui est reproché à son client, l’avocat souligne qu’il « est reproché à mon client le délit de la dénonciation de crimes et délits. C’est ma compréhension. Heureusement que ce délit n’existe pas dans le code pénal nigérien ». Puis il ajoute, « c’est un délit qu’il faut désormais incorporer dans notre esprit avec cette affaire ».

Une aubaine…

Réagissant à la sortie du tribunal, l’avocat a saisi l’occasion pour opiner que la citation de Moussa Aksar est une aubaine. Me Boudal Mouloud Effred dira dans ce sens que : « il faut se réjouir aussi de cette procédure parce qu’elle nous permet de réveiller la procédure dite « dossier ministère de la Défense nationale » qui est mis en sommeil depuis un certain temps. » Pour lui, « le message est clair. Les citoyens ont tellement attendu qu’il y ait justice et aujourd’hui ce sont des personnes mises en causes qui réveillent la procédure. Alors, nous ferons le combat qu’ils nous demandent de faire, avec les moyens légaux. »

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d’Hercules de Zéphirin Diabré

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d'Hercules de Zéphirin Diabré pour instaurer le nouveau pacte social au Burkina Faso

Burkina Faso : L’Alliance pour la majorité présidentielle dresse le bilan post-électoral

Burkina Faso : L’Alliance pour la majorité présidentielle dresse le bilan post-électoral ce 4 mars 2021 atour d'une conférence de presse
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!