25 février 2021

Assemblée générale du CNLD : Des pistes en examen pour améliorer la lutte contre la drogue

Articles Connexes

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement après sa démission de la fonction publique

Mali : Le procès du général Sanogo reprend ce jeudi 25 février 2021

Mali : Le procès du général Sanogo reprend jeudi 25 février 2021. Il comparait en appel en compagnie d''autres militaires

Burkina Faso : Découverte de charbon bactérien

Burkina Faso : Des hommes contaminés par du charbon bactéridien à Dano dans le Ioba selon le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Présidentielle au Niger : L’opposition conteste sa défaite

Présidentielle au Niger : l'opposition conteste sa défaite à travers un déclaration faite par le candidat arrivé deuxième selon la CENI

Le ministre de la sécurité, Ousseni Compaoré a procédé ce vendredi 19 février 2021 à Ouagadougou à l’ouverture des travaux de la 16e assemblée générale du Comité national de lutte contre la drogue (CNLD). A cette rencontre, les membres statutaires vont faire le bilan de l’année écoulée, se pencher sur les perspectives, les orientations via l’examen et l’adoption du programme d’activité de l’année suivante en vue d’améliorer les interventions futures.

Constituant l’une des sources de financement du terrorisme, la drogue occupe toujours une place importante parmi les défis à relever. Pour y arriver les membres statutaires du comité national de la lutte se sont retrouvés en conclave pour faire le bilan des activités de l’année écoulée et surtout adopter le nouveau programme d’activités.

Ce qui permettra au comité de tracer les orientations pour améliorer les futures interventions.

Cette 16e assemblée générale du CNLD ouvre ses travaux dans un contexte marqué par une forte consommation du cannabis, du tramadol et de boissons frelatées. Ce qui pose d’énormes problèmes au pays. Pire, ces dernières années, le trafic illicite et l’usage de la drogue se sont accrus et surtout envahi le milieu scolaire avec un nouveau défi lié à la consommation de la chicha.

Cette situation a des conséquences sur le développement social et économique du pays. C’est pourquoi il est urgent selon le comité de mettre en place des programmes axés sur le développement de compétences sociales, des approches et des apprentissages permettant aux jeunes d’acquérir des aptitudes spécifiques afin de leur permettre de résister à la pression et l’effet nocif de la drogue.

Le comité national de lutte contre la drogue à travers ses membres statutaires doit élaborer une thérapie contre le fléau. il s’agit d’agir pour éviter que les années à venir ne soient désastreuses en termes d’addiction aux drogues pour les populations, en particulier les jeunes.

Des participants à la 16e assemblée générale du CNLD ©infoh24

« Au point de vue sécuritaire contre les consommations de drogue, on ne peut pas dire que le bilan est positif en ce sens qu’il y a excessivement de consommation de tramadol, de cannabis et d’autres formes de drogues. La lutte est permanente et doit continuer. Il faut aussi l’éducation, la prévention. C’est dans ce contexte que nous lançons un appel à tous les niveaux car d’un point de vue sécuritaire, elle cause d’énormes problèmes à notre société. » a déclaré le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré.

En ce qui concerne la stratégie nationale évoquée lors de la quinzième rencontre, à en croire le président du comité, le ministre de la sécurité, Ousseni Compaoré, elle est en cours d’élaboration et les travaux de la 16e assemblée générale vont contribuer à son élaboration finale.

Le ministre de la Sécurité, Ousseni Compaoré ©infoh24

Selon le ministre de la Sécurité, les conclusions de cette rencontre seront examinées avec la plus grande attention par les plus hautes autorités. Il dit avoir “l’espoir que ces travaux influenceront à l’avenir les politiques de lutte contre la drogue en vue de minimiser les risques d’addiction”.  

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement après sa démission de la fonction publique

Mali : Le procès du général Sanogo reprend ce jeudi 25 février 2021

Mali : Le procès du général Sanogo reprend jeudi 25 février 2021. Il comparait en appel en compagnie d''autres militaires

Burkina Faso : Découverte de charbon bactérien

Burkina Faso : Des hommes contaminés par du charbon bactéridien à Dano dans le Ioba selon le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!