24 octobre 2021
spot_img

Burkina : Le collectif Tchadiens indignés s’insurge contre le 6e mandat de Deby

Le collectif de Tchadiens indignés au Burkina Faso a animé un point de presse ce vendredi 9 avril 2021 au siège du Balai citoyen sis au quartier Wayalghin de Ouagadougou. Face à la presse, le collectif s’indigne contre le 6e mandat du président Idriss Deby qu’il qualifie de trop. Le collectif compte mettre tout en œuvre pour empêcher le clan Deby de régner à vie  sur le Tchad. Remonté contre cette forfaiture, le collectif compte marcher sur l’ambassade du Tchad au Burkina Faso ce samedi 10 avril 2021 pour manifester son ras-le-bol contre cette monarchie du président Idriss Deby. Pour le collectif, si Deby passe, « il va rendre le pays ingouvernable et invivable ».

«On a compris, on ne se laissera plus jamais faire, ça suffit, trop c’est trop », tels sont les messages lancés par le collectif de Tchadiens indignés au Burkina Faso pour montrer leur détermination à barrer la route au Président Deby qui s’apprête à briguer la magistrature suprême de son pays pour la sixième fois consécutive.

Vent debout, le collectif s’apprête à mettre tout en œuvre contre cette forfaiture orchestrée par le Président Deby et son clan à travers cette élection présidentielle. « Non au sixième mandat de Deby » lance le collectif.

Les responsables du collectifs Tchadiens indignés au Burkina Faso ©infoh24

Après avoir exprimé leur indignation contre l’instauration de cette monarchie de Deby, le collectif de Tchadiens indignés a dépeint en noir le bilan du Président et a fustigé la gestion du pouvoir. Pour le collectif, le régime Deby a semé la violence, la terreur, la peur, l’arrogance et le mépris dans leur beau pays. Ce qui est à l’origine de plusieurs rébellions. Il en veut pour preuve le cas du professeur Mahamat Saleh Ibn Oumar en 2008, l’assassinat en 2017, des 11 prisonniers en transfèrement dans la prison de Koro Toro et le cas de l’opposant Yaya Dillo en février 2021.

Pire, le Président ne se soucie pas des problèmes de son peuple. Il veut seulement organiser l’élection présidentielle. La preuve, la législature actuelle est arrivée son terme depuis 2015, sans renouvellement fustige le collectif. « Si Deby s’entête à s’imposer à la tête du pays par des actions on va rendre ce pays ingouvernable car nous allons lutter jusqu’à ce que tout change » martèle un membre du collectif, Masbe Ndengar.  

 

Des journalistes au cours du point de presse ©infoh24

Sur le plan social, le collectif trouve la situation invivable car les fonctionnaires souffrent avec de maigres salaires. Selon le collectif, N’djamena est la 2e capitale la plus chère en Afrique après Luanda. Et avec cette politique de division instaurée comme mode de gouvernance, Deby a sectionné les Tchadiens entre nord et sud pour assoir son pouvoir.

Dans cette situation chaotique du pays, Deby tient mordicus à organiser des élections pour acter un 6e mandat. Ce qui signifie qu’avec la modification de la constitution en 2005, il règnera jusqu’en 2033 soit 43 ans au pouvoir. Face à cette instauration de la monarchie au Tchad, « le collectif est contre ce 6e mandat de trop » soutient un des membres du collectif Douswe Bagao.

Un des membres du collectif Douswe Bagao©infoh24

Selon, le collectif, le Tchad veut avancer mais pas avec Deby. En 31 ans de long règne, il a montré toutes ses limités. Deby pour eux constitue un problème et non une solution pour le Tchad d’où cet appel à tous les Tchadiens à faire un front commun pour lui barrer la route. Pour ce groupe, Deby est indéniablement le foyer de toutes les pathologies du sous-développement du Tchad. Pour cette raison le collectif a estimé qu’il « doit partir et il partira ».

En rappel, le collectif de Tchadiens indignés au Burkina Faso est né du constat de la situation difficile dans leur  pays. Et ils ont décidé depuis le Burkina Faso de donner de la voix pour changer la situation. Il regroupe tous les Tchadiens indignés au Burkina Faso.                      

Articles Connexes

27e édition du FESPACO : L’Etalon d’or de Yennenga revient à « La femme du...

0
Débutée le 16 octobre dernier , la 27 édition du FESPACO a refermé ses portes ce 23 octobre 2021 avec l'étalon d'or de yennenga attribué au long métrage " La femme du Fossoyeur" du réalisateur somalien Khadar Ahmed.

Coupe CAF : L’ASFA YENNEGA éliminée par la modeste équipe du Binga FC

0
L’ASFA YENNEA est tombée dans l’après-midi de ce samedi 23 octobre 2021 face au Binga FC du Mali qui évolue en deuxième division. Les Asfagiens ont été battus aux tirs aux buts 7-6 après un score de 1-0 à la fin du temps règlementaire.

Ecole nationale des Eaux et Forêt : La Promotion «Résilience» prête à servir

0
La tradition a été une fois encore perpétuée ce vendredi 22 Octobre 2021 à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêt (ENEF) de Dindéresso avec...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires