21 juin 2024
spot_img

Côte d’Ivoire : Une député française s’indigne du comportement de Macron

Alassane Dramane Ouattara est réélu à la tête de la Côte d’Ivoire avec un score de 94,27%. Le président français lui adresse ses félicitations. La député française Frédérique Dumas s’est fendue d’une lettre officielle teintée d’interrogations, d’indignations et d’inquiétudes.

Dans une lettre adressée au président français, Emmanuel Macron peu avant le 14 décembre 2020, date d’investiture du nouvellement élu, président de la république de Côte d’Ivoire, une député française, Frédérique Dumas a fait une sortie entre interrogations, indignations et inquiétudes sur les félicitations sectaires de l’Elysée aux présidents réélus en Afrique.

La députée rappelle dans sa lettre à Emmanuel Macron le climat délétère sur lequel ont surfé les élections en Côte d’Ivoire le 31 octobre 2020. En dépit des appels de l’Opposition unie à une réconciliation, la libération des prisonniers politiques, la recomposition de la commission électorale indépendante et les injonctions de la cour Africaine des droits de l’Homme et des peuples, le pouvoir de Ouattara a orchestré des semblant d’élections. Desquelles élections, Alassane Dramane Ouattara s’est adjugé 94,27% des suffrages avec un taux de participation à peine au-dessus de la moyenne.

Outre ses faits, le président français a félicité le 3è mandataire de la Côte d’ivoire à travers une lettre officielle dans laquelle, telle une « déclaration d’amour » entérine les résultats des élections à forte consonance conflictuelle sur fond de violence sans précédent. Ce qui est écœurant selon Frédérique Dumas, les 85 morts des violences électorales et les plus de 200 blessés (les chiffres officiels) ne figurent nulle part dans la lettre de félicitation du président Macron à ADO.  

Emmanuel Macron, président français ©DR

Plus ahurissant, toujours selon la députée, c’est le silence assourdissant du palais de l’Elysée sur les droits de l’Homme foulés au pied pendant lesdites élections en Côte d’Ivoire pourtant révélés par des ONG. Un autre sujet d’indignation reste l’attitude du deux poids deux mesures du président français.

En effet, pendant que les présidents réélus sur fond de contestations reçoivent les bénédictions de la France (Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire, et Alpha Condé de la Guinée) un autre Président réélu sans contestations scrute encore les félicitations du colon d’hier (Roch Marc Christian Kaboré). Qu’est-ce qui motive les félicitations du président français à un président réélu surtout en Afrique : les intérêts français ou les principes de l’Etat de droit et de la démocratie ?  Pour Frédérique Dumas ce sont les intérêts français.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER