27 février 2021

Décentralisation : Le conseil régional du centre dispose un nouveau siège

Articles Connexes

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

Le président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé aux côtés de plusieurs autres personnalités a procédé à l’inauguration du nouveau siège du conseil régional du centre ce vendredi 12 février 2021 à Ouagadougou sis au quartier Ouaga 2000. D’un coût global de 1 441 777 843 CFA financé sur des fonds propres, cette nouvelle infrastructure, selon le président du conseil régional du centre, Éric K. Tiemtoré vient consolider les espoirs placés à la décentralisation.

D’un coût de 1 441 77 843 de CFA, le nouveau siège du conseil régional du centre est un édifice étalé sur une superficie de 6285 mètre carrés est un R+3 extensible à usage de bureau sur quatre niveaux. Ce nouveau siège comporte 35 bureaux, trois salles de réunion de 22 places chacune, six magasins, six blocs de toilettes communes, un ascenseur, deux guérites et un groupe électrogène. Toujours dans le cadre rendre encore plus autonome le conseil régional du centre, la seconde phase du projet va permettre de doter le conseil régional du centre d’une salle de conférences d’environ 300 places.

Coupure du ruban par le président de l’assemblée nationale Alassane Bala Sakandé©infoh24

Avec pour ambition de faire de la décentralisation, un levier du développement au Burkina, l’érection de cette nouvelle infrastructure pour la région du centre témoin l’attachement  des acteurs  à réussir cette mission. Pour la conduire, il fallait doter les acteurs chargés de cette mission les conditions optimales de travail.

En effet, ce nouveau siège du conseil régional du centre vient pour  permettre aux hommes et aux femmes à mieux s’organiser pour  le développement local. « En réalité depuis 2006, le conseil régional du centre ne disposait pas de siège. D’où cette envie de faire comme les autres régions et c’est de là qu’est venu le secret de se doter d’un siège. Et le secret se repose sur la cohésion au niveau du centre régional et la vision commune des conseillers. C’est en cela que nous avons accepté à épargner à chaque session budgétaire un certain montant pour démarrer les travaux » a indiqué le président du conseil régional du centre,  Éric K. Tiemtoré.

      

le président du conseil régional du centre, Éric K. Tiemtoré ©infoh2

Au Burkina Faso, la décentralisation est à une étape charnière. Et pour donner ce coût d’accélérer, le gouvernement compte entreprendre le renouvellement des organes des collectivités territoriales à travers une relecture des outils de mise en œuvre de la décentralisation.

Dans cette perspective, le conseil régional du centre à travers cette infrastructure veut mener  bien ses missions et faire de la décentralisation dans la région du centre, une réussite. Pour le conseil régional du centre, la réalisation de cette infrastructure traduit leur vision  à asseoir les bases solides d’un rayonnement de la décentralisation au Burkina Faso. « Cette infrastructure construite sur fonds propres du conseil régional est un bel exemple puisque les collectivités territoriales ont vocation à se prendre en charge pour travailler à faire émerger des activités, engrangés des ressources pour leur autofinancement » a souligné le ministre d’état, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Clément Sawadogo.

Le ministre d’état, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Clément Sawadogo©infoh24

En matière de progrès dans le cadre du travail, le conseil régional a enregistré depuis 2016, 143 délibérations dont 142 à l’unanimité et une seule abstention.  Il a aussi investi dans le domaine de l’éducation, de la santé et du désenclavement. « C’est une occasion pour moi de féliciter le conseil régional du centre pour ce qui a été fait. Pratiquement toutes les régions disposaient de siège sauf la région du centre mais aujourd’hui c’est chose faite grâce à l’abnégation des membres du conseil régional. Ce bâtiment va permettre aux conseillers régionaux de travailler dans de bonnes conditions pour le bonheur des populations de la région du centre. Et pour les bâtiments annexes, un lobbying sera fait en tendance avec le gouvernement pour aider le conseil à terminer les travaux » a déclaré le président de l’assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé.

Le président de l’assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé ©infoh24

Malgré tous ces investissements, des défis restent à relever. Il s’agit de la construction de la salle de conférences, la pose des pavés et la construction d’une cafétéria. Sur les chantiers d’action pour accompagner le bien-être des populations, le conseil régional du centre a déjà réalisé la construction d’un centre de santé de Barogho ainsi que l’aménagement de la forêt régionale sis à Barogho dans la commune rurale de Saaba.

Profitant de cette occasion, le président du conseil régional du centre,  Éric K. Tiemtoré a traduit toutes ses reconnaissances au ministère de l’Habitat qui a mis à leur disposition le terrain et à ses prédécesseurs dans la réalisation de ce projet.         

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!