27 novembre 2021
spot_img

Réconciliation nationale : Le Balai Citoyen pour la vérité et la justice d’abord!

Le Balai citoyen était face aux journalistes ce mardi 16 février 2021 pour donner sa lecture sur des questions d’intérêt national. La réconciliation nationale, le coronavirus, l’insécurité, la double facturation de l’ONEA sont entre autres les sujets abordés.

Le mouvement Balai citoyen a passé en revue les sujets d’actualité nationale. Il donné sa position sur des questions concernant la réconciliation nationale, la pandémie du coronavirus, le terrorisme et l’affaire de la double facturation de l’ONEA.

Sur la réconciliation nationale, le Balai citoyen demande qu’il y ait vérité et justice d’abord sur les crimes économiques et de sang. Pour Eric Ismaël Kinda et ses camarades, ce processus de réconciliation nationale n’est qu’une pure comédie institutionnelle et un arrangement politique entre camarades politiques pour promouvoir l’impunité. « Pour aller à la réconciliation nationale, il faut passer d’abord par la case vérité et justice ou libérer tous les prisonniers de la MACO », lance Serge Bambara alias Smockey, l’un des porte-paroles du Balai Citoyen.

Pour les responsables du  Balai Citoyen, il s’agit d’un faux débat et invitent le peuple à ne pas se laisser berner une fois de plus. « Qui veut-on réconcilier avec qui ? Pourquoi ? », se demandent-t-ils. « Le Balai Citoyen, se réserve le droit et le devoir, d’engager une série d’actions populaires et de mobilisation contre l’impunité enrobée sous le vocable de ‘’réconciliation nationale’’, a ajouté Eric Ismaël Kinda, l’un des porte-paroles du mouvement.

Selon les premiers responsables du mouvement, « Aucun Burkinabè soit-il, président, ministre, député, maire, etc. ne doit échapper à sa responsabilité devant la justice. La justice ne doit en aucun cas être sacrifiée sur l’autel d’arrangements politico-institutionnels ».

Dans les semaines à venir, le mouvement organisera un forum contre l’impunité, des conférences publiques pour dénoncer les promoteurs de l’impunité et animera des réunions populaires dans les villes et villages pour dénoncer ce qu’ils appellent ‘’les pourfendeurs de la paix durable’’.

En ce qui concerne la sécurité, le Balai Citoyen appelle les autorités à œuvrer davantage pour le retour de la paix afin de permettre aux personnes déplacées internes de retourner chez eux dans la dignité et sans crainte.

Eric Ismaël Kinda, l’un des porte-paroles du Balai Citoyen @InfoH24

Sur la question sanitaire, le Balai Citoyen invite la population à ne ni négliger, ni banaliser la pandémie du coronavirus et à respecter de façon stricte les gestes barrières. Le mouvement interpelle par ailleurs les gouvernants sur la nécessité de financement adéquat de la recherche pour le développement de vaccin au niveau national aussi bien pour le Covid19 que pour les autres maladies comme le paludisme. Il entend mener des actions de sensibilisation et de dons de matériel pour lutter contre la propagation de la pandémie.

Pour éviter les comportements à risque des voyageurs clandestins, le Balai Citoyen demande aux Etats membres de la CEDEAO, d’ouvrir leurs frontières terrestres tout en prenant le soin de mettre en place des dispositifs de contrôle sanitaire, nécessaires comme pour les frontières aériennes.

Sur la question de la double facturation de l’ONEA, le Balai Citoyen regrette que depuis sa mise en application, de nombreux clients ont vu le coût de leur consommation accroître de façon exponentielle. Pour le mouvement, cette double facturation comporte plus de problèmes que d’avantages pour le consommateur.

Serge Bambara alias Smockey, l’un des porte-paroles du mouvement @InfoH24

« Les responsables de l’ONEA, à travers leurs diverses sorties médiatiques, n’ont pas pu rassurer les consommateurs. On assiste à une sorte de cacophonie communicationnelle qui ne rassure guère les ménages qui ont observé une croissance démesurée des montants des factures sans que leur consommation n’ait considérablement variée. Pire, les tranches évoluent d’une manière incontrôlée sans explications valables », constate le Balai Citoyen.

Il recommande donc à l’ONEA de suspendre la réforme de cette facturation afin d’engager un audit technique et d’impact du nouveau mécanisme sur l’amélioration du service et la satisfaction des clients. Le Balai Citoyen recommande de mettre immédiatement en place des mesures de traitement des plaintes, de correction et de remboursement des trop perçus du fait de la défaillance du système de la double facturation.

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires