21 octobre 2021
spot_img

Sit-in du SYNTSHA/Yalgado : Un accord trouvé à la dernière minute

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a suspendu in extremis son sit-in annoncé pour les 12 et 13 novembre 2020.

Le sit-in du SYNTSHA au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) prévu pour les 12 et 12 novembre 2020 n’a pas eu lieu. La raison est que le syndicat a suspendu son mot d’ordre.

Un protocole d’accord a été signé par le responsable de la section syndicale et la direction générale du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Cet accord a été trouvé en fin de soirée le mercredi 11 novembre 2020.

Le protocole d’accord signé entre le SYNTSHA et la direction générale du CHU Yalgado Ouédraogo ©L’InfoH24

Dans une lettre adressée au maire de la ville de Ouagadougou, le syndicat informait les autorités municipales de le tenue d’un sit-in sur deux jours dans les locaux du CHU-YO.

Au CHU-YO, les services manquent de tout, y compris parfois du minimum (…). Les pannes fréquentes d’équipements, les ruptures des consommables et de réactifs sont le lot quotidien des services. Cette situation a certainement fait beaucoup de victimes dont Dieu seul connait le nombre

Section SYNTSHA du CHU Yalgado Ouédraogo

Notre CHU, hôpital de dernière référence, est l’ombre de lui-même. En effet, c’est un hôpital dont les capacités d’accueil sont dépassées, conduisant à hospitaliser les malades en situation d’urgence dans les couloirs et à même le sol. Ce triste constat est fait au quotidien dans tous les services d’urgence : médicales, pédiatriques, chirurgicales et gynéco-obstétricales, décrit le SYNTSHA dans sa note adressée à l’édile de Ouagadougou.

Le scanner du plus grand hôpital du Burkina en panne

« Au CHU-YO, les services manquent de tout, y compris parfois du minimum (…). Les pannes fréquentes d’équipements, les ruptures des consommables et de réactifs sont le lot quotidien des services. Cette situation a certainement fait beaucoup de victimes dont Dieu seul connait le nombre », révèle la section CHU-YO du SYNTSHA.

Le SG de la section SYNTSHA du CHU-YO, Hamadi Konfé

Les travailleurs revendiquent donc l’équipement des différents services en matériels et consommables, ainsi que la réparation du scanner en panne. Le syndicat appelle également les responsables du CHU-YO à trouver une solution au problème du parking. Et ce n’est pas fini.

Les infirmiers, attachés de santé, sages-femmes, médecins, exigent le payement de l’intégralité du rappel des indemnités de garde 2019 au personnel propre à l’hôpital. Ils veulent une mise à niveau et l’équipement des salles de garde en lits, matelas, climatiseurs et toilettes, etc.

Lire aussi : Forces armées nationales : bientôt un hôpital de référence de 300 lits

Dans le protocole d’accord signé dans la soirée du 11 novembre 2020, la direction du CHU-YO s’est engagée à payer la totalité des rappels de l’indemnité de garde de l’année 2019 des fonctionnaires de l’hôpital au plus tard le 15 décembre 2020. L’administration a également promis d’examiner les autres points de revendication avec diligence.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires